Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 18 Avril 2017

Les réservations hôtelières, maillon faible des OBT



Concur et la GBTA poursuivent leur étude du comportement des voyageurs d'affaires européens (France, Allemagne, Royaume-Uni). Les deux partenaires font le point sur les différences de réservation entre l’aérien et l’hôtellerie, notamment à travers l’usage du mobile. Les collaborateurs ont recours plus souvent au booking direct lors de la réservation d'une chambre.



D’après les 741 professionnels interrogés, de nombreuses entreprises ont des politiques de réservation différentes pour les billets d’avion et les chambres d’hôtel. Des trois pays couverts par l’étude, la France est celui où les différences sont les plus notables. En effet, si 40% de ses voyageurs ont pour obligation d’utiliser un OBT pour réserver une chambre d’hôtel, le taux monte à 71% pour un billet d’avion. Les collaborateurs perçoivent ainsi moins l’obligation d’utiliser l’OBT lors des réservations hôtelières.

Par ailleurs, alors que seuls 17% des sondés sont incertains quant à l’obligation d’utiliser l’outil de réservation de leur entreprise pour un billet d’avion, ils sont 33% à l’être quand il s’agit d’une chambre d’hôtel.

Le niveau de satisfaction des voyageurs français lorsqu’ils utilisent leur OBT pour réserver un hôtel est élevé. En effet, 62% d’entre eux se disent satisfaits ou très satisfaits des hôtels et prix qui leur sont proposés via cet outil. Concur ajoute : "Ce résultat est surprenant quand on sait que la principale raison avancée par les collaborateurs réservant en direct est le prix des prestations, qui reste plus intéressant quand bien même leur entreprise disposerait d’un OBT".

Le mobile à la côte pour les résa hôtelières
Pour les collaborateurs effectuant entre 6 et 11 voyages par an, l'étude note une différence de 11 points entre les réservations de chambres d’hôtels (61%) et celles d’avion (50%) faites sur mobile.

Sans grande surprise, les millenials (18-34 ans) représentent la tranche d’âge qui utilise le plus le mobile pour ses réservations.

En prenant en compte l’ensemble des voyageurs d’affaires sondés, 52% ont eu recours à un mobile pour effectuer une réservation d’hôtel. Toutefois, seuls 29% d’entre eux estiment que son utilisation va augmenter l’année prochaine.

"Il est donc possible que le mobile ne soit utilisé que dans des situations bien spécifiques telles que le transit dans un aéroport par exemple. Ou alors que les versions mobiles des OBT ne soient pas aussi user-friendly que celles des compagnies aériennes", remarque Concur.

L'étude intégrale est disponible sur ce lien