Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Les salaires des métiers du voyage en très légère hausse en Europe




Une étude européenne, menée par le cabinet Briggs, dirigé désormais par un ancien dirigeant de B&P qui éditait le baromètre Européen des Salaires, vient de publier une étude confidentielle sur les salaires des métiers du voyage. Si, dans l'univers du tourisme, les hausses sont quasiment nulles (entre 0,2 et 0,6 %), dans le monde du voyage d'affaires ou la technicité demandée est plus importante, 2009 aura vu les salaires augmenter de 1,30 % en moyenne.

Cette étude, destinée aux observatoires européens du travail, a été réalisée entre janvier et juin 2010. Elle démontre que les niveaux de savoir demandés sont sensiblement en hausse dans le monde du voyage d'affaires où la fonction "achat" est devenue prépondérante. Exit, selon Briggs, les notions de "Cost Controling", pesantes et peu efficaces, au bénéfice de salariés plus agressifs en matière de négociations commerciales avec les hôteliers, les loueurs de voiture ou les compagnies aériennes. "On constate que les mutations des assistantes en Travel Manager ou en Chargées de Voyage sont finies", commente Henry Briggs. "Désormais ont fait appel à des spécialistes du domaine des achats, de fait plus chers en matière de salaires". Briggs a établi une grille moyenne des métiers du voyage d'affaires. Environ 1600 € brut pour un jeune acheteur débutant à 3800 € pour un senior voire entre 3800 et 4400 € pour une position européenne voire mondiale. "Pour autant, on constate que les grandes agences de voyages sont encore à la traîne dans les émoluments de leurs employés", poursuit Henry Briggs, "Alors qu'elles veulent vendre de plus en plus de consulting et d'audit, leur personnel reste à des niveaux de rémunération assez bas, proches de ceux pratiqués en agences de voyage pour le grand public".
Le cabinet note également la dichotomie évidente entre les discours qualitatifs des employeurs et la réalité de leurs services voyages. Pour Briggs, les moyens ne suivent pas les développements et les mutations du métier et un "archaïsme règne encore dans l'approche des solutions internes à implémenter et à développer". Une situation née, selon les spécialistes, de la faiblesse salariale de ceux qui sont en charge d'engager toutes ces mutations. A spécialiste qualifié, salaire justifié.

Hélène Retout

Mardi 31 Août 2010


Notez