Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Les salaires du Travel Management




En septembre prochain paraîtra notre grande étude consacrée aux salaires des Travel Managers et aux avantages obtenus par les voyageurs d'affaires. Voici en avant première quelques pistes de réflexion qui confirment deux grandes idées : les femmes sont sensiblement moins payées que les hommes et les salaires des nouveaux entrants (issus d'écoles ou non) sont de 20 à 30 % inférieurs à ceux en place depuis au moins cinq ans. Preuve s'il en fallait que les prix sont , avec la crise, tirés par le bas.

Si l'étude menée par le cabinet B&P confirme ce que l'on pressentait, à savoir une baisse des salaires chez les postulants aux postes de Travel Manager ou acheteur voyages, elle met en évidence les différences qu'il peut y avoir entre les grandes entreprises et celles, plus modestes, qui ne voient pas l'obligation de réserver un poste plein à leur activité voyage. Entre une société de plus de 10 000 personnes qui dispose d'un TM avec plus de dix ans d'expérience et une autre, de moins de 1000 personnes, avec un jeune "chargé de voyage"... Le salaire varie du simple au triple. Une moyenne de 2600 € brut par mois pour le dernier entrant et un peu plus de 6200 € pour le plus chevronné. Entre 2100 et 5800 € pour les femmes. Notez que ces salaires mensuels moyens prennent en compte les éventuelles primes et/ou les mois supplémentaires (jusqu'à 15 dans certaines entreprises de haute technologie).

Autre constat : les primes sur résultats se font de moins en moins nombreuses, malgré l'assimilation du TM à un "cost killer spécialisé". Et les primes dites "d'objectifs économiques" ne sont pas courantes chez les professionnels du voyage d'affaires. Enfin, la maîtrise technologique n'est plus reconnue financièrement par les employeurs qui considèrent que cette maîtrise des outils informatique est naturelle dans le cadre de sa formation. Conséquence directe, le TM comme l'acheteur voyage ne disposent que de peu de jours de formations continues dédiées : 1,9 jours pour les entreprises du Cac 40. Un peu moins de 1,2 jours pour les autres.

Côté voyageur, malgré la baisse sensible de qualité de leurs déplacements, rares sont les entreprises qui proposent des primes pour compenser les déplacements. Tout au plus, pour 2009, devrait-on voir des primes d'objectifs constitués par un pourcentage (entre 7 et 11%) du montant global des économies réalisées par service. Une prime qui se partage au niveau de la division ou du service concerné.

Marcel Lévy

Cliquez sur l'image pour télécharger la grille

Cliquez sur l'image pour télécharger la grille
 

 


Mercredi 24 Juin 2009


Notez