Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les vols indiens déclassés par la FAA


La décision prise le 31 janvier par la FAA est dans un premier temps passée quasi inaperçue : l’autorité de contrôle américaine a baissé la notation de la sécurité aérienne en Inde. Une rétrogradation qui met en cause tout le plan de développement des compagnies du continent indien.



Indira-Gandhi-Airport à New Delhi
Indira-Gandhi-Airport à New Delhi
Classée en catégorie 1 depuis 1997, l’Inde a été rétrogradée par la FAA (Federal Aviation Administration) en catégorie 2 car l’autorité américaine estime que le nombre et la qualité des contrôles effectués par les inspecteurs de la Direction générale de l’aviation civile indienne ne sont pas conformes aux standards de l’OACI. Cette dégradation est la conclusion d’une enquête menée pendant un an en Inde. Elle ne remet pas en cause les vols existants, mais bloque tout développement des compagnies indiennes vers les Etats-Unis.
Coup dur pour Air India, qui prévoyait des liaisons nouvelles et pourrait voir son adhésion à la Star Alliance remise en cause ou pour le moins retardée. Mauvais temps également pour Jet Airways qui prévoyait également de nouvelles liaisons entre l’Inde et New York ou Chicago. Ces projets resteront dans les cartons tant que l’Inde n’aura pas identifié et rectifié, avec la FAA, toutes les défaillances qui lui sont reprochées.
New Delhi a promis de s’activer pour récupérer la 1ère catégorie et l’enjeu est essentiel pour elle car la FAA donne généralement le ton en matière de sécurité aérienne. Si sa décision fait tache d’huile en Asie ou en Europe, toutes les compagnies indiennes pourraient en être affectées.