Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les vols intérieurs ont porté le trafic de mai en France


Malgré deux jours de grève et un effet calendaire lié aux jours fériés plus défavorable qu’en 2015, le trafic aérien a enregistré une croissance de 1,6% en mai. Cette hausse a été portée – fait plutôt rare – par le trafic national (+3,7%).



Le trafic aérien national a pris de belles couleurs en mai. Il reste particulièrement bien orienté en Métropole (+4,9%) aussi bien sur les dessertes de la capitale (+3,4%) que les lignes transversales (+8,0%). L'indicateur mensuel du trafic aérien commercial TendanCiel signale que "A l’inverse, après un très bon premier trimestre, le trafic touchant l’Outre-Mer présente quelques signes d’essoufflement (-2,2%) mais de manière différenciée selon les territoires ; si aux Antilles, le reflux s’observe sur les liaisons avec la Métropole (-4,1%), c’est au contraire sur les lignes domestiques qu’il affecte les territoires de l’Océan indien (-6,8%) et ceux du Pacifique (-10,6%)".

L'international progresse plus faiblement
Le trafic international affiche une progression de 1,0% en mai. L’Union européenne reste la valeur sûre du marché avec une hausse de +4,1%.
En revanche les autres secteurs internationaux depuis la Métropole présentent tous un recul (-3,6% en moyenne). Seules quelques destinations sont parvenues à tirer leur épingle du jeu comme le Sénégal (+10,7%), l'Espagne (+5,4%), l'Algérie (+5,3%) et le Royaume-Uni (+4,6%). Les plus fortes baisses ont été observées vers la Turquie (-19,6%), la Tunisie (-15,8%) et le Japon (-14,6%).

Les aéroports : des résultats contrastés
En termes de fréquentation, les principales plates-formes ont connu en mai des résultats divergents. Le rapport indique «À Paris, 8 points de croissance séparent CDG, plutôt à la peine à -1,1%, d’Orly dont l’essor atteint 6,9%». En région, Bordeaux (+9,9%) et Lyon (+8,3%) présentent de belles progressions tandis que la tendance baissière observées sur Beauvais depuis novembre dernier se poursuit (-11,7%).

Plus de retard en mai
Les voyageurs d'affaires ont du faire face à plus de retard en mai. La proportion de vols retardés de plus d’un quart d’heure a bondi de 7,1 points pour atteindre 25,9%. Le retard moyen s’est élevé à 14,8 minutes, soit une hausse de 3,7 minutes. TendanCiel ajoute «Si ces indicateurs ont effectivement culminé respectivement à 48,8% et 28,8 minutes les journées des 19 et 26 mai, ils se sont cependant également sensiblement détériorés sur le reste de la période (24,4% et 13,8 minutes)».