Les voyages d’affaires revigorent les collaborateurs

Si le travail, c'est la santé... le voyage d'affaires, c'est motivant. Voici la conclusion de la deuxième édition de l'enquête annuelle d'Egencia sur les "technologies des voyages d’affaires”. En effet, elle montre que près de 69% des voyageurs d’affaires trouvent les déplacements professionnels plus agréables que les journées de travail au bureau. Le voyage d’affaires est perçu comme une expérience exaltante et une opportunité de se libérer du carcan des journées sédentaires. 

Les voyages d'affaires inspirent les collaborateurs. 37% des personnes interrogées par Egencia affirment se sentir plus sociables lors de leurs déplacements (32% des Français interrogés). En outre, 38% d’entre eux affirment qu'ils développent davantage leur créativité (tout comme les voyageurs d’affaires français). L'agence spécialisée dans le Business travel ajoute "Ces ressentis dépassent d’ailleurs les inquiétudes liées au retard pris sur leur travail quotidien et comblent même le sentiment d’éloignement avec sa famille".

Des voyageurs d'affaires assez autonomes
69% des voyageurs d’affaires s’occupent eux-mêmes de leur réservation pour tirer le meilleur parti de leur voyage (et 67% pour les voyageurs d’affaires français). En revanche, 1/5ème du panel interrogé réservent seuls leurs déplacements car il n’y a personne d’autre pour le faire à leur place. Seulement 1/5ème d'entre eux délégueraient toujours... s’ils le pouvaient. La principale motivation est d’économiser du temps, tandis que les voyageurs qui réservent eux-mêmes le font pour garder le contrôle (56% des Français).

Bien que la majorité trouve un déplacement pros plus agréable qu'une journée au boulot, 42% des sondés trouvent toutefois l’expérience du voyage plus stressante. L'étude précise: "Même si la grande majorité des voyageurs d’affaires apprécie ses séjours et préfère les réserver directement, une frustration peut malgré tout se faire ressentir. En effet, la moitié des répondants a du mal à modifier ses réservations quand les programmes changent".

Pour 45% des voyageurs d’affaires, programmer son mode de transport sur place est l’étape la plus frustrante de la réservation de leur voyage. Ne connaissant pas les autres options, 70% des voyageurs se dirigent vers les taxis (73% pour les Français) car ils pensent que c'est la meilleure façon de trouver leur chemin dans une ville qu’ils ne connaissent pas.

A la fin de la mission, 43% déclarent se sentir fatigués (les Français sont 51% à le déclarer) et 28% se disent même soulagés de rentrer à la maison (32% pour les Français).