Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Les voyageurs belges préfèrent Jetairfly et Brussels Airlines à Ryanair


Le site belge TestAchats a fait une enquête de satisfaction auprès des passagers belges. Le questionnaire, mis au point pour juger les compagnies aériennes et les aéroports, abordait de très nombreux aspects : respect des horaires, procédure d’enregistrement, ponctualité, confort, accessibilité de l’aéroport, contrôles de sécurité, etc. Les résultats révèlent que Ryanair ainsi que les plates-formes du pays ont des progrès à faire pour séduire les voyageurs.



Les compagnies belges Jetairfly‎ et Brussels Airlines‎ tirent leur épingle du jeu avec un score global de respectivement 74 et 73 sur 100. Elles obtiennent toutes deux de bons scores pour l’enregistrement, l’embarquement et la ponctualité. Brussels Airlines est également appréciée pour ses horaires de vols mais pas pour ses plateaux-repas. Le point le plus faible de Jetairfly est le confort à bord. En revanche, Ryanair obtient un modeste 63 sur 100. Si les passagers sont satisfaits du prix du billet et de sa ponctualité, ils lui reprochent son manque de confort pendant le voyage. Les transporteurs plébiscités sont Singapore Airlines, Emirates, Cathay Pacific, Qatar Airways et Etihad Airways.

Ostende-Bruges aéroport belge le mieux noté
Comme pour les compagnies aériennes, la satisfaction au sujet des aéroports belges est contrastée. Ainsi, la plate-forme d’Ostende-Bruges obtient un score de 80 sur 100, tandis que Charleroi Bruxelles-Sud doit se contenter de 68 sur 100. Brussels Airport et Liège se situent au milieu du classement avec 74 sur 100. «Il faut toutefois relativiser le score de l’aéroport d’Ostende-Bruges. En effet, il s’agit d’un petit aéroport qui, avec 220 000 passagers par an, ne doit pas faire face aux mêmes défis qu’un aéroport comme Brussels Airport, qui doit en gérer pas moins de 19 millions», précise le site.
Les points faibles cités pour Charleroi Bruxelles-Sud sont les espaces de stationnement, l’accès en transports en commun, les zones d’attente, la procédure d’embarquement, les toilettes, ainsi que les cafés et les restaurants.
Les atouts de Brussels Airport sont les magasins présents, la procédure d’embarquement et les écrans de départ et d’arrivée. Les passagers sont en revanche moins positifs en ce qui concerne les espaces de stationnement et la distance pour se rendre à la porte d’embarquement. Deux critères pour lesquels l’installation de Liège fait nettement mieux. Par contre, elle déçoit pour l’accès en transports en commun et la faible présence d’établissements de restauration et de magasins.

26% des passagers ont eu un retard de plus de 15 minutes
Selon l’étude menée entre septembre et octobre 2013, le vol de 26 passagers sur 100 a subi un retard supérieur à 15 minutes en 2013. Dans 8 cas sur 100, le délai a même dépassé 2 heures. Au-delà du non-respect des horaires, les bagages remis en retard, voire endommagés sont aussi un problème de taille : respectivement 7,40 % et 5,10 % des personnes interrogées y ont été confrontées au cours des 12 mois précédents. En revanche, seuls 0,30 % des répondants ont eu à déplorer le vol ou la perte de leurs bagages. Enfin, autre désagrément des voyages aériens : l’annulation pure et simple du vol (4,3% des cas) et la surréservation (1,6% des passagers).