Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 20 Novembre 2012

Les voyageurs d'affaires boostent les résultats d'EasyJet, mais les pilotes ne sont pas ravis



En parallèle à l’annonce de l’ouverture d’une ligne Manchester-Moscou, EasyJet a présenté, le 20 novembre, ses résultats annuels au 30 septembre 2012. Pari réussi pour la low-cost, le corporate travel a boosté ses performances ce qui lui permet de doubler ses dividendes. Si la direction se félicite des chiffres présentés, les pilotes se disent «préoccupés de la gestion humaine destructive qui prévaut chez easyJet».



Les voyageurs d'affaires boostent les résultats d'EasyJet, mais les pilotes ne sont pas ravis
Lors de la présentation des résultats annuels de son entreprise, Carolyn McCall, CEO de la compagnie, a indiqué qu’un passager sur 5 présents à bord des avions EasyJet voyageait pour le travail. Les entreprises à la recherche d’économies se sont laissées séduire par l’offre des compagnies à bas prix. Elle a confié à Bloomberg, «Easyjet est le gagnant structurel sur les routes intra-européennes face aux compagnies classiques mais aussi aux autres compagnies low-cost». Le transporteur, laurier d’or du voyage d’affaires 2012 grâce à son positionnement, a en effet adapté son offre aux professionnels en proposant l’attribution des sièges ou encore des destinations et horaires business. De quoi booster son bénéfice avant impôts qui a augmenté de 27,9 % pour atteindre 317 millions de £ et les marges bénéficiaires avant impôts ont augmenté de 1 point pour parvenir à 8,2 %, malgré une hausse de 182 millions de £ des coûts unitaires de carburant. Son chiffre d’affaires a été de 3854 millions de £, soit une augmentation de 11,6 % par rapport à l’année dernière. Le taux de remplissage a grimpé de 1,4 point de pourcentage pour atteindre 88,7 % et le nombre de passagers a augmenté de 7,1 % à 58,4 millions. Le Conseil d’administration a décidé de distribuer un tiers des bénéfices après impôts chaque année, au lieu d'un cinquième après impôts. «Par conséquent, le dividende ordinaire recommandé est de 21,5 pence par action, soit 85 millions de £»]i, explique le communiqué.

Les pilotes d’EasyJet tirent le signal d’alarme
A travers l’Europe, les syndicats des pilotes ont envoyé un communiqué pour faire part de leurs craintes. La section easyJet du SNPL France ALPA prévient «Aujourd’hui les employés d'easyJet ont pris connaissance des résultats record de leur entreprise. Alors que la logique voudrait que nous nous réjouissions tous d’un tel succès, les représentants des pilotes en France sont profondément préoccupés de la gestion humaine destructive qui prévaut chez easyJet, et veulent tirer le signal d’alarme». Le syndicat explique que «ces résultats à court terme cachent une dynamique sociale qui, à plus long terme, ne pourra qu’être nocive à l’entreprise, à ses collaborateurs, à ses actionnaires». Il dénonce le recours à des «contract pilots» en Grande-Bretagne. «Dans cet environnement complexe où la sécurité des vols n’est jamais très loin des conditions de travail et de la fatigue des employés, le SNPL easyJet ALPA encourage le management à ne pas négliger ses équipages et à redonner à ses pilotes la considération et la place qu’ils méritent».