Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 14 Août 2017

Les voyageurs d'affaires cherchent un meilleur équilibre entre vie pro et perso



L’association ACTE (Association of Corporate Travel Executives) et American Express GBT ont interrogé 250 acheteurs et travel managers en Amerique du Nord, en Europe et en APAC pour esquisser les souhaits du voyageur d'affaires. La qualité de vie, l'équilibre entre travail et vie privée et l'envie d'une expérience personnalisée sont au cœur des réflexions des professionnels en déplacement.



iStock Alija
iStock Alija
Les priorités des voyageurs d’affaires semblent évoluer. Près de la moitié des travel managers interrogés (48%) constatent une progression du besoin d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, un critère en hausse depuis trois ans chez leurs collaborateurs en déplacement. De plus, 42% d’entre eux ont observé une volonté croissante de lier business et loisirs. Les TM reçoivent également de plus en plus de demandes pour emmener un membre de la famille du voyageur (28%), et pour un repos compensateur (23%).
 
Bien que la qualité de vie soit une préoccupation essentielle du voyageur d’affaires, un autre critère arrive en tête des priorités : la sécurité. Deux tiers des travel managers (65%) constatent depuis trois ans une augmentation des interrogations sur ce sujet. En raison de l'actualité ?

Montée en puissance des acteurs de la sharing economy
Sur les 250 travel managers et acheteurs interrogés, plus des trois quarts (79%) notent une utilisation croissante des applications de transport ces trois dernières années. Près de la moitié d’entre eux (48%) observent que les voyageurs d’affaires ont de plus en plus souvent recours au covoiturage, et 40% aux services d’hébergement partagés. Sur la même période, ils sont 34% à avoir vu une diminution de l’usage des services de VTC premium, et 24% une baisse de la traditionnelle location de véhicules. 
 
Les business travellers ont également modifié leurs habitudes de voyage en avion : près de la moitié des répondants (49%) rapportent une hausse des réservations auprès des transporteurs low-cost, accompagnée d’une augmentation de 23% des demandes auprès des réseaux de compagnies aériennes, démontrant que les voyageurs d’affaires d’aujourd’hui sont de plus en plus enclins à mélanger les typologies de prestataires pour choisir leurs vols.

De nombreuses entreprises commencent à adapter leurs programmes de voyages d’affaires, pour être le plus possible en adéquation avec le profil des voyageurs d'affaires d'aujourd'hui. Plus de la moitié des sondés (54%) ont renforcé leur politique de sécurité du personnel, et plus d’un tiers (36%) vont ou pensent modifier leur politique dans un futur plus ou moins proche.
 
Quant aux services issus de l’économie du partage, les travel managers restent... partagés : 25% d’entre eux donnent déjà accès à ce type d’options pour le transport au sol, alors que 30% ne le font pas du tout. Ils sont seulement 9% à offrir cette alternative pour l’hébergement, tandis que 59% des répondants ne projettent pas d’intégrer ce service.
 
A la question "Quel est le principal objectif de l’amélioration de l’expérience du voyageur d’affaires ?", 39% citent en premier lieu l’optimisation de la productivité, et environ 25% le fait d’être considéré comme un employeur de prédilection. Pour seulement 14% des répondants, les déplacements professionnels sont une source clé de revenus et cela constitue leur motivation principale.
 
Cependant, les résultats de l’étude montrent un décalage entre les Key Performance Indicators (KPI) et les objectifs des entreprises. En majorité, les travel managers citent les économies réalisées (90%) comme KPI principal, suivies de la conformité à la politique de l’entreprise (86%), de la satisfaction des voyageurs (68%), de leur productivité (30%), de leur bien-être (29%), de leur équilibre vie professionnelle - vie privée (24%), et de leur fidélisation (20%).