fdc080474b4521c1a47328b67a8c23be.txt
Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 17 Avril 2017

Les voyageurs d'affaires optent pour Airbnb même si ce n'est pas dans la politique voyages



Les voyageurs d'affaires sont beaucoup plus friands des locations d'hébergement entre particuliers que les entreprises. La dernière étude de la GBTA Foundation, réalisée en partenariat avec AccorHotel, montre que la moitié des collaborateurs optant pour Airbnb & co le font sans le soutien de la politique voyages de leur société.



Selon l'étude Home-Sharing and Travel Policies – A Shifting Landscape, une politique voyages sur 6 autorise les collaborateurs à réserver des hébergements de particulier (17%). Or, 37% des voyageurs d'affaires indiquent avoir recours aux services d'Airbnb et autres plates-formes de ce type. Ainsi plus de la moitié d'entre eux le font sans l'aval de leur entreprise.

Airbnb & co au cœur des réflexions des entreprises
Deux tiers des 147 travel managers et acheteurs américains ou canadiens interrogés ont indiqué avoir étudié cette option avant de décider de ne pas l'inclure dans leur politique voyages. 13% ont indiqué qu'ils étaient en train de se pencher sur cette offre.

Les professionnels ne sont pas totalement opposés à ce type de services. 52% des travel managers indiquent qu'ils seraient plus à même d'inclure Airbnb & Co dans les politiques voyages si les offres étaient intégrées dans les GDS.

Les préoccupations des professionnels
Actuellement, la plus grande inquiétude des travel managers concernant les services d'Airbnb et ses concurrents sont la sûreté et la sécurité des voyageurs d’affaires (87%) car ils ont l'obligation de maintenir le duty of care. A titre de comparaison, la sécurité n'est une inquiétude lors de réservations dans les hôtels que pour 55% d'entre eux. En outre, 3 sondés sur 5 se déclarent préoccupés par l'imprédictibilité des conditions d'hébergement dans les logements de la sharing économy.

Les professionnels craignent également des problèmes financiers et pratiques. Ils citent les acomptes non remboursables (58%), l'annulation des réservations à la dernière minute (51%) et des politiques d'annulations strictes (44%).

Dans une moindre mesure, viennent ensuite comme préoccupation un wifi fiable (33%), les ckeck-in/check-out inflexibles (28%) et le manque d'amenities (18%).

De plus, deux tiers des acheteurs s'alarment face à leur impossibilité de récupérer les informations des réservations de leurs collaborateurs utilisateurs des hébergements de cette nature.