Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Les voyageuses d’affaires ont le droit d’être provocantes !


Elles se travestissent, quelle honte ! Cela ne peut se faire que pour des raisons de santé et encore, sous réserve de se présenter en Préfecture, pour justifier cet accoutrement. De quoi diable parle t-on ? Du pantalon ! Les femmes –enfin ! – ont officiellement le droit de se «travestir» !!



Eh oui, l’ordonnance du 16 brumaire an IX (7 novembre 1800) n’avait jamais été abolie, si bien que toutes les voyageuses d’affaires qui portaient le pantalon étaient susceptibles de se voir emmenées au poste pour un rappel à la loi. Bien évidemment, aucun officier de police ne s’y est risqué mais il est quand même surprenant d’avoir du attendre juillet 2012 et qu’un sénateur UMP de la Côte d’Or, Alain Houpert, saisissent officiellement le Ministère des Droits des femmes pour qu’enfin et six mois plus tard, le Journal Officiel confirme que «Cette ordonnance est incompatible avec les principes d'égalité entre les femmes et les hommes qui sont inscrits dans la Constitution et les engagements européens de la France (...) De cette incompatibilité découle l'abrogation implicite de l'ordonnance du 7 novembre qui est donc dépourvue de tout effet juridique et ne constitue qu'une pièce d'archives, conservée comme telle par la Préfecture de police de Paris», écrit ce ministère. Cela allait de soi, cela va mieux en l’écrivant.

Il reste que la guerre des sexes n’est pas encore totalement terminée. Il a fallu attendre 1980 pour que les députées soient autorisées à porter le pantalon à l’Assemblée. Certains employeurs ont toujours tendance à être exigeants sur la tenue de leurs salarié(e)s et notre avocate préférée avait consacré un article à ce sujet en avril dernier. Ils peuvent même demander aux dames de rester en jupe à condition, selon l’article L.120-2 du code du travail, d’expliciter très clairement les motifs de cette demande. Il reste que moi, cet employeur, je le boycotte ! A la maison comme au bureau, c’est moi qui porte le pantalon !

Mais tout n'est pas simple car si la loi est claire, les usages sont encore tenaces. Aux USA une jeune femme se doit d'être en jupe, collants "chair" et talons hauts si elle veut réussir socialement. Idem en Asie où le pantalon doit être réservé aux seuls week-end. Madame Chanel a eu beau dire, son tailleur restera plus célèbre que son "costume".

Hélène Retout

Dimanche 3 Février 2013


Notez