Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Lettre au plus connu de tous les voyageurs d'affaires




Dans une semaine débutera la première et dernière tournée du plus célèbre des voyageurs d'affaires : le Père Noël. Je ne reviendrai pas sur ses avantages professionnels : pas de pollution (un ou deux kilos de carottes suffisent), un temps de travail assez court, pas de frais professionnels et surtout une tenue fournie par l'employeur. On a beau dire, mais tout cela permet de belles économies. Comme bien d'autres, je ne résiste pas à l'envie de lui écrire. Car, comme vous le savez, tous les voyageurs d'affaires ont quelques idées qui pourraient bien leur simplifier la vie.

Cher Père Noël,

Il paraît que la période est propice aux demandes en tous genres. Je te rassure, je ne cherche pas quelques jouets supplémentaires : j'ai déjà le dernier iPhone et un micro-ordinateur tout neuf. Non, ce que j'aimerais, c'est que tu puisses intervenir en haut lieu pour faciliter ma vie de tous les jours. Je te donne quelques exemples. Pourquoi faut-il que, dans un aéroport, le bar ouvre juste au moment où commence l'embarquement dans l'avion ? Surtout lorsque je suis assis depuis une demi heure au milieu de nulle part, sous une lumière blafarde. Ni journaux, ni café.... Ma journée commence mal. Ensuite, peut-on imaginer un court instant que le personnel navigant de l'avion sur lequel j'ai embarqué puisse sourire et ne pas forcément me jeter mon croissant spongieux et mon café sur les genoux ? Sais-tu s'il est possible d'imaginer que le policier qui contrôle mon passeport ne grogne pas au moment de le rendre ? Crois-tu faisable que l'hôtel où je vais arriver ne mette pas à 20 minutes à retrouver ma réservation en écorchant cinq ou six fois mon nom ? Penses-tu qu’il sera possible de comprendre les tarifs de la SNCF sans avoir forcément suivi des études supérieures en mathématiques appliquées ? Surtout à cinq minutes du départ du train, devant la borne automatique qui refuse de lire mon billet. Pourrais-tu faire en sorte que les voyages d'une journée, épuisants, puissent durer un tout petit peu plus longtemps, afin que je sois plus efficace lors de la kyrielle de rendez-vous que je dois assurer ?
Des demandes de ce type, Cher Père Noël, j'en aurais quelques dizaines. Je ne suis pas naïf et je sais bien que tu ne pourras pas tout régler, pas tout changer. Mais je me dis que tant qu'à faire compliquer, on pourrait peut-être imaginer qu'il soit possible de faire simple. Car après tout ce que je demande simplement , c’est un peu de bon sens. Est-il si compliqué que cela de comprendre nos besoins, d’écouter nos demandes de client ? Souvent ce serait si simple de les satisfaire sans forcément tout changer dans l'organisation d'un aéroport, d'une gare ou d'un avion.

Si J’osais Père Noël, j’emprunterais bien ton traîneau pendant quelques mois. Après tout, tu ne t'en serviras pas. Juste histoire de voyager vite, en classe Affaires, sans surcharge pétrolière, sans me soucier de mes Miles et surtout sans avoir à modifier sans cesse les réservations.
Finalement Père Noël, oublie tout le reste… Mais garde juste l’idée du traineau. Un vrai beau cadeau !

Marc Dandreau

Mardi 15 Décembre 2009


Notez