Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 22 Février 2011

Libye : la France évacue ses ressortissants, les compagnies anglaises se retirent



La France a envoyé trois avions de l'armée de l'air à destination de Tripoli, pour rapatrier les ressortissants français encore présents sur place. L'un des trois appareils n'a pas pu atterrir, et a été dérouté sur Malte. Près de 750 personnes devraient être évacuées. De leur côté, British Airways et British Midland International (BMI) ont suspendu les vols depuis et vers la capitale libyenne.



Le conseil de la Communauté Européenne, qui invitait récemment les pays membres à rapatrier leur personnel, est apparemment suivi. Mardi, Michèle Alliot-Marie annonce sur le site du Ministère des Affaires Étrangères : "Pour assurer la sécurité de nos compatriotes dans le contexte des violences survenues en Libye au cours des derniers jours, le gouvernement a décidé de procéder au rapatriement de ceux dont la présence n’est pas indispensable aujourd’hui". La Ministre des Affaires Étrangères ajoute : "J’ai donné instruction à notre ambassade en Libye d’informer l’ensemble de nos compatriotes présents sur place et de les aider à gagner l’aéroport". Il restait en Libye environ 750 Français.

Le gouvernement anglais s'apprête également à affréter un appareil pour permettre le retour des Britanniques qui n'ont pas pu embarquer dans un vol commercial. British Airways et BMI, qui devaient assurer quatre vols ce mardi entre Londres-Heathrow et l'aéroport de Tripoli, les ont annulés.

L'insurrection contre le régime Kadhafi et les violences se poursuivent en Libye, tandis que le dirigeant libyen a réaffirmé mardi qu'il ne quitterait pas le pouvoir.