Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Londres, fuir les JO avant qu'il ne soit trop tard


On sait aujourd'hui que la prochaine période des Jeux ne devrait pas être propice aux affaires. Un constat dressé dans chacun des pays qui a organisé la fête olympique. La peur d'une fréquentation trop importante, la hausse moyenne des tarifs et la crainte des innombrables contrôles de sécurité refroidissent les voyageurs d'affaires du monde entier.



L'Angleterre qui accueille le monde sportif risque bien, pendant cette période, d'être coupée du monde des affaires. Faut-il d'emblée décider d'éviter l'Angleterre pendant les Jeux (du 27 juillet au 12 août et Jeux paralympiques du 29 août au 9 septembre) ? Londres sans doute, même si le pays ne se résume pas à sa capitale. Il devrait y avoir peu de perturbations dans les grandes capitales régionales. Doit-on s'attendre à une explosion des tarifs hôteliers ? Avant le début des Jeux, c'est évident. Une fois qu'ils auront commencé, cela risque de ne plus être la même chose. A ce jour, Londres n'a pas encore fait le plein de son hôtellerie même si le volume de chambres restant est annoncé comme limité. Heureusement, il reste encore les appartements à louer et les chambres chez l'habitant. Selon le comité d'organisation des Jeux, tout a été mis en place pour accueillir les visiteurs, touristes ou professionnels, même si certaines capacités hôtelières sont à 40 ou 50 km du centre. Sera t-il possible de circuler dans Londres sans difficulté ? Non, on sait déjà que la ville risque d'être paralysée par tout un ensemble de mesures de sécurité. Le quartier des affaires sera protégé pour permettre une poursuite des activités économiques, il n'en sera pas de même ailleurs. Les autorités locales se veulent rassurantes. La vie va continuer pendant les Jeux. Seules les zones concernées verront leur sécurité renforcée. Malgré toutes ces mesures de précaution, on sait que bon nombre de partenaires économiques de l'Angleterre ne viendront pas à cette période en Grande Bretagne. La vraie peur ce n'est pas Londres, mais l'image de Londres pendant cette période. Au fait, il n'y a pas que les Jeux à Londres cette année: le Jubilé de la Reine va bien mobiliser la capitale, du 2 au 5 juin !

Marc Dandreau

Jeudi 23 Février 2012


Notez