Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 21 Juin 2017

Luanda est la ville la plus chère pour les expatriés



Les professionnels qui discutent d'une mutation à l'étranger avec leur direction, ont tout intérêt à bien négocier leur salaire si leur future affectation est l'Angola. Selon La 23ème enquête annuelle de Mercer sur le coût de la vie, Luanda est la ville la plus chère au monde pour les expatriés.



Vivre à Luanda est très onéreux pour un expatrié
Vivre à Luanda est très onéreux pour un expatrié
Les coûts élevés des biens et de la sécurité dans certaines villes pèsent sur le porte-feuille des expatriés et de leur entreprise mais attention, Travel Managers, les tarifs du quotidien se répercutent sur le coût de la vie pour les déplacements professionnels aussi ! Nul doute que les frais de mission ont un surcoût sur certaines destinations .

Luanda, ville dangereuse, est aussi la ville la plus onéreuse pour les salariés étrangers selon l'enquête sur le coût de la vie 2017 de Mercer. Elle a ainsi repris la première place de ce top peu envié à Hong Kong, désormais deuxième. Tokyo a pour sa part grimpé de 2 places depuis la dernière édition et monte sur la 3ème marche

Les villes asiatiques et européennes sont particulièrement chères pour les expatriés. Outre Hong Kong (2ème) et Tokyo (3ème), on observe également en tête du classement Zurich (4ème) et Singapour (5ème).

Parmi les autres villes figurant dans les 10 villes les plus chères pour les travailleurs étrangers se trouvent Séoul (6ème), Genève (7ème), Shanghai (8ème), New York (9ème) et Berne (10ème).

A contrario, les villes les moins chères du monde pour les expatriés sont, en revanche, Tunis (209ème), Bichkek (208ème) et Skopje (206ème).

Les villes d'Europe et Moyen-Orient passées au crible
Seules trois villes européennes figurent encore parmi les 10 destinations les plus chères pour les expatriés. Zurich (4ème) reste la ville européenne la plus coûteuse de la liste, suivie de Genève (7ème), puis de Berne (10ème). Moscou (14ème) et Saint-Pétersbourg (36ème) ont fait un bond de cinquante-trois et cent seize places respectivement depuis l'année dernière, en raison de la forte appréciation du rouble par rapport au dollar américain et du coût des biens et services.

Entre-temps, Londres (30ème), Aberdeen (146ème) et Birmingham (147ème) ont chuté respectivement de treize, soixante-et-une et cinquante-et-une places du fait de l'affaiblissement de la livre par rapport au dollar américain suite au vote Brexit. Copenhague (28ème) a perdu quatre rangs et passe de la 24ème à la 28ème position du top européen. Oslo (46ème) progresse de treize places par rapport à l'année dernière, tandis que Paris perd dix-huit places pour se trouver 62ème dans le classement.

D’autres villes d'Europe occidentale ont, elles aussi, chuté, en raison principalement de l'affaiblissement des devises locales par rapport au dollar américain. Vienne (78ème) et Rome (80ème) ont perdu respectivement 24 et 22 places. Les villes allemandes de Munich (98ème), de Francfort (117ème) et de Berlin (120ème) sont descendues dans le classement de manière significative, de même que Düsseldorf (122ème) et Hambourg (125ème).

Du fait de la dépréciation des devises locales vis-à-vis du dollar américain, certaines villes d'Europe centrale et orientale, dont Prague (132ème) et Budapest (176ème) ont baissé dans le classement, tandis que Minsk (200ème) et Kiev (163ème) ont grimpé respectivement de quatre et treize places, en dépit de coûts de logement stables dans ces localités.

17ème dans le classement, Tel Aviv gagne deux places depuis l'année dernière et reste la ville du Moyen-Orient la plus chère pour les expatriés, suivie de Dubaï (20ème), d'Abu Dhabi (23ème) et de Riyad (52ème), qui ont toutes grimpé dans le top cette année. Djeddah (117ème), Muscat (92ème) et Doha (81ème) figurent parmi les villes les moins onéreuses de la région. Le Caire (183ème) est la ville la moins chère sur cette région et plonge de quatre-vingt-douze places par rapport à 2016, suite à une forte dévaluation de sa devise locale.

Le classement et le rapport complet sont disponibles sur ce lien


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.


Ce site est listé dans la catégorie Agences de voyages : Tourisme d'affaires de l'annuaire Se former au referencement et Dictionnaire Annuaire Informations