Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 15 Février 2017

Lufthansa: +8,7% pour les pilotes



Deux dossiers ont pourri ces dernières années les relations entre les pilotes du groupe Lufthansa et leur direction : les salaires, et les retraites. Sous l'égide du médiateur, celui des salaires vient d'être réglé, par une augmentation de 8,7%. Le retour à la paix sociale ?



Présentée par un médiateur, la proposition de cette augmentation de salaire a été acceptée à la fois par la direction du groupe aérien allemand et par le syndicat de pilotes Vereinigung Cockpit (VC). Il concerne les 5 400 navigants qui pilotent pour Lufthansa, Lufthansa Cargo (fret) et Germanwings sont concernés par cet accord. L'augmentation se fera en quatre étapes d’ici à 2019 et sera complétée par des primes pour un volume global de 30 millions d’euros, soit environ 5 000 à 6 000 euros par pilote selon le calcul du syndicat. Les adhérents doivent encore approuver l'accord qui s'appliquera jusqu'à la fin 2019 mais la discipline syndicale laisse peu de doute. Lufthansa calcule qu'au total, ses charges salariales vont augmenter pour les seuls pilotes de 85 millions d'euros par an.

Cet accord met fin à un conflit qui durait depuis 2014 mais les pilotes ont du lâcher du lest. La compagnie pourra ainsi affréter hors accord salarial quelques 40 avions et leur équipage, ce qui veut dire des salariés à deux vitesses au sein du groupe. La situation existait déjà, les salaires au sein d'Eurowings n'étant pas alignés avec Lufthansa et Germanwings. Le groupe a d'ailleurs loué à l'automne dernier 38 avions et leur équipage auprès d'Air Berlin.

Il reste encore au médiateur à trouver un accord sur la question des retraites, aussi sensible que celle des salaires. La dernière grève à ce sujet, en novembre dernier, avait coûté au groupe 100 millions d'euros, selon ses propres calculs.