Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Lufthansa, bataille de chiffres autour des 16 €


A en croire les chiffres des GDS obtenus et commentés par TNOOZ, Lufthansa aurait subi une baisse de 16 % de ses ventes dans les 15 premiers jours de l'application des 16 euros de frais pour tout billet acheté via GDS.



Selon Kevin May, l'auteur de l'étude publiée, la baisse constatée des réservations Lufthansa par les deux plus importantes TMC européennes est inférieure à 5%. A en croire les tableaux publiés par le magazine, ce sont les agences de voyage "loisir" qui seraient à la tête de ce combat dont l'objectif est simple : faire plier la compagnie allemande. Seule bémol de l'étude, une partie des éléments publiés est issue de Sabre dont les parts de marchés en Europe seraient entre 15 et 20 %. Il faudrait avoir les datas consolidés d'Amadeus pour avoir une photographie du marché. Pour l'heure, aucun de ces deux GDS n'a souhaité s'exprimer sur le sujet.

Lufthansa a contesté ces chiffres en précisant qu'une "baisse des réservations a bien été constatée mais en raison de la grèves des pilotes" et non pas pour les frais imposés pour les réservations GDS. "Actuellement, il n'y a pas de changement significatif sur les volumes de réservation globale au sein du groupe Lufthansa", a expliqué la porte-parole du transporteur, Claudia Lange.

"Le seul chiffre intéressant est le nombre de semaines que pourra tenir la Lufthansa face à cette baisse annoncée des réservations", affirme un agent de voyages, responsable d'un plateau d'affaires parisien. Mais selon les chiffres que nous nous sommes procurés, cette baisse serait plutôt contenue en France : à période identique, septembre 2014/septembre 2015, la baisse des ventes "grand comptes" serait inférieure à 3,5%, tous niveaux confondus. Aucune confirmation du transporteur allemand. Force est de remarquer que la chute annoncée est bien plus faible que prévue.

Parallèlement, les comparateurs allemands constatent eux, sur les ventes directes, une légère hausse des réservations à 90 jours sur le long courrier :  1,3 % pour les vols à réaliser du 1er septembre au 1er décembre.

La bataille des chiffres ne fait que commencer mais de son résultat dépend l'avenir de la distribution directe des grandes compagnies mondiales. Pas moins d'une vingtaine de transporteurs suivent attentivement le projet de la Lufthansa. Pour certaines d'entre elles, baisser le coût de la distribution est vital pour la suite de leurs opérations.