Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Lufthansa écrit son futur low cost alors que ses pilotes sont en grève


On sait désormais à quoi ressemblera l'avenir de la Lufthansa. Présenté ce mercredi 3 décembre au conseil de surveillance de la compagnie allemande, le projet qui devrait permettre le développement soutenu du low cost a été validé. Une façon concrète de répondre aux pilotes que l'avenir s'écrira avec ou sans eux.



Lufthansa DR I. Friedl
Lufthansa DR I. Friedl
En avançant vers un low cost structuré et largement développé, la Lufthansa reprend à son compte les propos de son ancien patron Christoph Frantz qui disait en privé qu'une "bonne stratégie est plus difficile à trouver que des pilotes". Officiellement, le projet "Wing" porté aujourd'hui par le nouveau patron Carsten Spohr est adopté. Concrètement et dès la fin 2015, l'ensemble des activités low cost, portés principalement par Germanwings et EuroWing, seront regroupés au sein d'une seule compagnie qui opérera sur le court et moyen-courrier. Parallèlement, la Lufthansa volera à l'international, toujours en low cost, via la compagnie SunExpress gérée en collaboration avec Turkish Airlines. Comme l'expliquait dans ces colonnes Steffen Weinstok, ce sont principalement les destinations loisirs qui seront concernées.

Si le low cost reste aujourd'hui l'un des objectifs forts de la compagnie, la Lufthansa n'oublie pas pour autant le long-courrier classique et poursuivra le réaménagement de ces cabines busines. Parallèlement, la montée en puissance de la Premium mise en place fin novembre de cette année, se poursuivra jusqu'en 2016. Au sol, la compagnie va repenser certains de ses salons à l'international et pourrait annoncer très rapidement une refonte de son programme de fidélisation pour le rendre encore plus agressif sur les marchés asiatiques et nord-américains.