Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Lufthansa: la fin des vols verts


Après une brillante démonstration et un vol transatlantique, la compagnie allemande Lufthansa met un point final à son expérimentation de bio-carburant, faute de production; L'amélioration du bilan carbone du voyage d'affaires attendra.



© Beboy - Fotolia.com
© Beboy - Fotolia.com
C'est essentiellement avec de l'huile de jatropha que Lufthansa a expérimenté avec succès depuis six mois l'utilisation de bio carburant dans ses vols commerciaux. Avec 4 vols par jour entre Hambourg et Francfort et le soutien financier du gouvernement allemand, la compagnie a testé l'utilisation de carburant biosynthétique à base d'huiles végétales dans l'un des deux réacteurs de son appareil. Ces vols ont permis, selon les calculs du transporteur, d'économiser la production de 1 500 tonnes de dioxyde de carbone, pour 1 187 vols. Pour conclure, la compagnie a réalisé jeudi dernier un vol Francfort - Washington http://www.deplacementspros.com/Convaincue-par-ses-premiers-tests-Lufthansa-vole-bio-vers-les-USA_a13045.html qui a démontré la faisabilité du projet. Il reste qu'aujourd'hui, la production de biocarburant n'est pas stable et les coûts de production variables. Tant que cette filière ne sera pas plus mature, la compagnie renonce à poursuivre son expérimentation. Elle va concentrer ses efforts sur des projets de coopération dans les pays producteurs, en Afrique et en Asie essentiellement, pour stimuler la production. Lufthansa compte soutenir le développement de production de matières végétales qui ne soient pas en concurrence avec des cultures alimentaires. Les biocarburants sont accusés par leurs détracteurs d'empiéter sur les cultures destinées à l'alimentation, ce qui aggraverait les problèmes de faim dans certaines régions du monde.