Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Lufthansa planche sur une low-cost long-courrier


Lufthansa souhaite améliorer ses performances, et plus particulièrement en l’Asie où les compagnies du Golfe lui grignotent des parts de marché. Pour faire face aux difficultés, la compagnie allemande envisage plusieurs solutions que sa directrice financière Simone Menne a évoqué lors d’une conférence à New-York, le 26 mars 2013 : une low-cost pour le long-courrier, voire en partenariat ou avec une joint-venture.



Lufthansa planche sur une low-cost long-courrier
Au cours de cette rencontre new-yorkaise, la directrice financière de Lufthansa, Simone Menne, a évoqué «La menace venant des compagnies du Golfe, pour nous, est sur l’Asie du Sud-Est et l’Inde». Elle a ainsi rappelé que l’entreprise avait supprimé ses dessertes d’Hyderabad et de Calcutta l’année dernière, en raison, entre autres, de la concurrence d’Emirates et Etihad sur ces destinations. «C’est une inquiétude pour les investisseurs. Aujourd'hui, nous regardons toutes les options stratégiques. Cela peut être un partenariat, une joint venture, cela peut être notre propre plate-forme ou un retrait de ce marché», a-t-elle ajouté selon Bloomberg. Lufthansa étudie donc un projet de filiale low-cost long-courrier sur le même modèle que sa compagnie à bas prix domestique Germanwings, mais également la possibilité de nouer une alliance avec une consœur asiatique ou du Moyen-Orient.