Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Lufthansa rachète 100% de Brussels Airlines


Malgré l’opposition de certains actionnaires, le groupe Lufthansa a fait valoir son droit de rachat pour les 55% du capital qu’elle ne possédait pas encore. Il y aura négociation sur le prix d’ici la fin de l’année.



En prenant le contrôle de 45% du capital de Brussels Airlines en 2009, le groupe Lufthansa avait obtenu un droit de rachat pour la totalité du capital. Son offre de 2,5 millions d’euros reçue très récemment par la compagnie belge voulait tenir compte d’un prêt de 45 millions consenti ensuite mais certains actionnaires – Engie, Rossel ou BNP Paribas Fortis notamment - protestent et soulignent que le groupe avait refusé le remboursement du prêt lorsque la compagnie belge a été remise en ordre. Lufthansa affiche sa volonté de négociation "d’ici la fin de l’année" sur le prix et laisse entendre qu'elle veut éviter tout recours en justice. Le principe du rachat est en tous cas acté et cette fois, annoncé publiquement.

Pour quoi faire ? C’est toute la question. Pour l’heure, Brussels Airlines conserve son identité et son réseau, comme Swiss et Austrian ont pu le faire en leur temps de rachat par le même groupe. Mais depuis, le contexte a changé et Eurowings a été créée. Le groupe voudra t-il intégrer Brussels Airlines dans cette nouvelle entité ou, voulant négocier par ailleurs un accord avec Air Berlin en difficultés, la laissera t-il vivre sa vie et en particulier poursuivre le déploiement de sa spécificité, un réseau africain particulièrement dense et apprécié entre l’Europe et le continent noir ? C’est toute la stratégie de développement du groupe Lufthansa qui se profile derrière ce rachat, annoncé mais non expliqué.