Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Lyon Saint Exupéry: une enquête préliminaire pour escroquerie, faux et usage de faux vise la Brink’s


Le site M6 Info a révélé que le parquet de Lyon avait ouvert une enquête préliminaire pour escroquerie, faux et usage de faux sur la Brink’s, société chargée de la sécurité aéroportuaire de Lyon Saint Exupéry. Les autorités auraient découvert que certains salariés n’avaient pas les agréments nécessaires au poste exercé.



DR JF Marin
DR JF Marin
Selon M6 Info, plusieurs employés de la Brink’s assurant le contrôle des passagers et des bagages sur l’aéroport de Lyon auraient présenté des documents falsifiés tandis que d’autres n’avaient pas les agréments demandés pour travailler sur la plate-forme. Le parquet de Lyon a lancé une enquête préliminaire pour escroquerie, faux et usage de faux visant la Brink’s fin février. Une source proche du dossier a ajouté que des responsables avaient été entendus. Brink’s a démenti les informations, assurant qu’elle s'inscrit «depuis toujours dans le strict respect des réglementations, accomplit ses missions en relation étroite et sous le contrôle des services compétents de l’État, et en partenariat avec ses clients». Elle reconnaît néanmoins avoir «constaté à Lyon certains retards dans le planning des formations continues qui font l'objet d'un plan d'actions correctives, en accord avec l'aéroport». L'aéroport a de son côté indiqué qu’il n’était pas informée de cette procédure. Il reconnait que des contrôles effectués à sa demande en début d’année avaient permis de «détecter des irrégularités en matière de sécurité» et qu'il en avait «averti la Brink's qui a mis en place un plan d'actions».