Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Mais où est donc passée ACTE?


Il suffit de suivre les dernières actualités du voyage d'affaires dans le monde anglophone pour se rendre compte que si la GBTA poursuit activement son offensive mondiale (avec quelques couacs dans ses études économiques), ACTE de son côté s'enfonce un peu dans l'oubli. Seule l'AFTM évoque de temps en temps l'association américaine. Globalement, les acheteurs pensent qu'à terme, deux associations mondiales, c'est peut-être beaucoup.



Mais où est donc passée l'Association ACTE ? Une petite visite sur le site officiel permet de suivre une actualité très américaine. Le dernier communiqué publié évoque les effets du "shutdown" sur le voyage d'affaires... De façon un peu simpliste, il est vrai. On serait en droit de se demander ce que peut désormais apporter ACTE au business Travel mondial. Des sponsors ? Sans aucun doute. La une du site ouvre sur la parution du guide "Sponsorship 2013". Une erreur d'approche face à des acheteurs qui se radicalisent en Europe devant la montée des "associations marchands du temple". Mais au delà, la force d'ACTE était principalement résumée en un mot : formation. Aujourd'hui, quelques webinar et rencontres sont toujours organisées mais rien de très innovant dans les thèmes proposés. Des associations locales tentent ici ou là de prendre le relais mais est-ce leur rôle ? La montée en puissance des écoles privées ou publiques, en Europe et aux USA, ne justifie pas réellement la mise en place de cycles de formation dont l'efficacité pédagogique est loin d'être acquise. Laissons faire les pros ! L'AFTM met ainsi en place une formation d'accès aux métiers du TM. Est ce son rôle que de prendre la place d'une activité fort bien réussie au quotidien par des spécialistes, l'Escaet en particulier. Il y a suffisamment de sujets professionnels à traiter pour ne pas venir empiéter sur des activités privées, largement plus compétentes dans le domaine. ACTE de son côté met en place des documents de travail fortement axés sur la vision anglo-saxonne du métier. Des outils efficaces mais inadaptés dans un grand nombre de pays. Et là, heureusement, l'AFTM a pris le relais. Des publications inégales mais adaptées aux attentes des quelques 2000 professionnels francophones.

Acte doit se reconstruire pour exister plus fermement. C'est le constat de beaucoup d'observateurs du domaine. C'est la capacité de l'association à innover qui en fera, ou non, une structure indispensable au Coporate Travel.

Marcel Lévy

Lundi 7 Octobre 2013


Notez