Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Maîtriser sa com', un vrai métier


L'aventure que vient de vivre un gamin de 14 ans, dont l'invitation d'anniversaire a été reçue par 50 000 personnes, laisse à penser que les mails et réseaux sociaux ont des avantages mais aussi quelques inconvénients. Qu'il importe de cadrer et maîtriser pour éviter d'être débordé !



La boum devait recevoir 29 copains mais en créant un "événement privé" sur Facebook, relayé par la possibilité pour chaque membre d'inviter 60 personnes, ce sont finalement 50 000 "invités" qui commençaient à répondre à l'invitation involontaire du gamin débordé. Transformant l'anniversaire en super teuf ! Groupes et invitations ont été supprimés mais la famille est encore un peu inquiète du nombre d'invités qui pourraient se présenter samedi chez les grands-parents à Chamalières...
A priori la maîtrise de l'entreprise devrait lui permettre d'éviter ce type de dérapage mais allez savoir qui relaye une information lorsque vous envoyez un e-mailing à vos prospects ? Comment être sûr qu'un rendez-vous Pro ne se transformera pas en réunion de pique-assiettes ? C'est bien tout l'enjeu de cette maîtrise de la communication et, au-delà, de l'image que posent désormais les réseaux. De Facebook à Linked-in ou Viadeo, tout n'est pas toujours bon à prendre. Si l'on ne maitrise pas les arcanes de la création de groupe ou de "rendez-vous privé" aussi peu privés, autant s'abstenir ! Et par ces temps d'élections, les commentaires politiques sont à manier avec précautions par exemple. Une petite visite avec vos prénom-nom sur Google révèle parfois des éléments que vous voudriez bien éviter de voir ressortir, photos comprises, et tous les événements de votre vie passée ne sont pas forcément du meilleur goût si un employeur fait une recherche internet en recevant votre CV ! Vivre sa vie privée, oui, conserver sa liberté d'expression, certainement. Mais avec discernement.

Hélène Retout

Mercredi 25 Avril 2012


Notez