Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Malaysia Airlines, MH370 : la thèse du suicide refait surface


Plus d’un an après la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines, la thèse du suicide du pilote ou du copilote refait son apparition dans la presse malaisienne. Mais au-delà des simples hypothèses, voilà qu’aujourd’hui certains faits pourraient corroborer cette nouvelle théorie.



Selon un article paru dans la revue "Notices of the American Mathematical Society", la nature de l’impact en mer a donné un début de réponse à ce qui a pu arriver à l’appareil. Si le vol avait du amerrir, sa désintégration au niveau de la surface de la mer aurait laissé des traces visibles que les experts auraient pu découvrir. C’est le cas du vol d’AF Rio/Paris où plus de 3000 morceaux avaient été découverts à la surface de l’eau. A contrario, si l’avion a piqué et plongé directement, l’effet d’impact ne peut laisser des traces en surface ce qui expliquerait sa totale disparition.

Pour la presse malaisienne, seul un acte délibéré d’un membre d’équipage expliquerait un piqué. Et la piste semble confirmée par le fait que les changements de cap, entrés manuellement par l’un des pilotes, ne sauraient s’expliquer par une volonté claire de brouiller le suivi de l’appareil. D'où la thèse de plus en plus fréquente d'un suicide de pilote, en piqué dans la mer. Faisant ainsi sombrer dans le deuil les familles des passagers.
 






1.Posté par martine le 19/06/2015 21:35
Stop aux théories ! Merci

2.Posté par Stealthy78 le 21/06/2015 00:40
Quel mensonge grossier!

3.Posté par Yann le 21/06/2015 11:15
@martine et Stealthy

En quoi votre "théorie" vous permet d'affirmer que vous détenez la vérité ! Mensonge dites-vous ? Quelle preuve avez vous ? Détenez vous la réponse à cette énigme ? Étiez vous là ?
Attention aux critiques hâtives et jugements sans fondement. Et si cette hypothèse était la bonne ?
Prudence avant de juger et écoutons toutes les possibilités !
Yann