Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Malgré un mauvais départ sur Atlanta, Qatar Airways mise encore sur les USA


Pour célébrer l'ouverture de sa ligne Doha – Atlanta le 1er juin, Qatar Airways avait déployé exceptionnellement son A380 sur la route. Mais à son arrivée, la seule porte pouvant accueillir le superjumbo était occupée par les avions de Delta. Les 517 passagers ont dû être débarqués par des escabeaux et des navettes. Toutefois, cet incident ne décourage pas la compagnie. Elle compte ouvrir une desserte sur Las Vegas.



Les inaugurations des nouvelles lignes sont généralement des moments festifs et de congratulations réciproques entre les aéroports et les compagnies aériennes. Mais l'arrivée de Qatar Airways sur la plate-forme d'Atlanta le 1er juin a été plutôt tendue. La seule porte de l'installation pouvant prendre en charge le gros-porteur était réservée aux avions de Delta Air Lines, compagnie basée sur la piste américaine et fortement opposée au développement des transporteurs du Golfe aux USA. Les 517 passagers ont donc dû être débarqués par des escabeaux et menés jusqu'au terminal par des bus.
Le vol retour a connu le même problème et enregistré un retard de plusieurs heures.

Le patron de la compagnie du Golfe Al Baker est en colère après cet incident. Il estime que Delta a été "mesquine" de ruiner son vol inaugural. Il a assuré à Bloomberg que les actions de sa concurrente et de l'aéroport américain seront prises "très sérieusement" par le gouvernement du Qatar.

Delta Air Lines s'est défendue et a nié avoir voulu empêcher à Qatar Airways de se garer à la porte d'embarquement dédiée. Le porte parole a expliqué: "La porte internationale utilisée à Atlanta est prise des mois à l'avance pour accommoder les programmes internationaux. Bien que la demande de Qatar Airways ait été soumise des mois après l'attribution des portes, Delta avait proposé des solutions pour permettre à Qatar Airways d'utiliser la porte tout en assurant que son propre programme de vol soit maintenu pendant cette période de forte influence au terminal international".

Également montrée du doigt, la direction de l'aéroport indique que le transporteur a effectué une demande pour obtenir la porte dédiée à l'A380 il y a 6 semaines. Or, le délai réclamé par son règlement est de 60 jours. Elle assure qu'aucune solution n'a pu être trouvée dans le délai imparti et avoir prévenu le transporteur du Qatar, la veille du départ.

Qatar Airways a en effet décidé de déployer un A380 pour le vol inaugural qu'en avril. La liaison est maintenant comme prévu assurée par un B777. Les futurs passagers ne devraient donc plus connaître la même déconvenue.

Las Vegas dans le viseur
Cette querelle n'a pas refroidi Qatar Airways. Son dirigeant a indiqué lors de l'assemblée générale de IATA qu'il allait desservir Las Vegas. La liaison entre Doha et le Nevada devrait ouvrir en janvier 2017. Mais elle sera assurée par un B777-300.