Le premier journal quotidien du voyage d'affaires, du MICE et des déplacements professionnels




Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Maman, j’ai pris l’avion… sans passeport et sans billet


Le jeune britannique Liam Corcoran semble tout aussi doué que Macaulay Culkin – héros des films «Maman, j’ai raté l’avion» - bien qu’il n’ait ni loupé son vol ni mis sur le carreau plusieurs malfaiteurs.... Le garçon de 11 ans est parvenu à déjouer la sécurité de l’aéroport de Manchester pour finalement s’envoler seul vers Rome, et cela sans passeport et sans billet, le 24 juillet 2012.



Liam Corcoran de Manchester a échappé à la surveillance de sa mère tandis qu’ils faisaient des courses ensemble le 24 juillet 2012. Le jeune aventurier a pris la direction de l’aéroport qui se situait à près de 5 kilomètres du magasin. Une fois sur la plateforme, il a réussi à passer les différents contrôles de sécurité de l’installation sans avoir son passeport ou un billet d’avion, simplement en se mêlant à une famille nombreuse. Une fois dans la salle d’embarquement, le jeune fugueur s’est dirigé vers une porte où les passagers embarquaient déjà. Le personnel de Jet2.com du vol en partance pour Rome n’a - là encore - pas remarqué que le jeune garçon n’avait pas les documents nécessaires pour monter à bord. Ce sont finalement les passagers qui ont donné l’alerte s'inquiétant de voir ce jeune sans accompagnateur dans l’appareil. Mais l’avion avait déjà décollé en direction de la capitale italienne ! Le petit voyageur «clandestin» est donc parvenu à se poser Rome Fiumicino quelques heures plus tard. Néanmoins ni Colisée ni pizza pour lui, il est resté dans l’avion jusqu’à ce qu’il redécolle pour Manchester. Cette lacune de sécurité à quelques jours des Jeux Olympiques inquiète grandement les autorités. «C'est une faille sérieuse et inhabituelle et nous sommes déterminés à établir ce qui s'est passé», a indiqué la ministre britannique des Transports Justine Greening. D’ailleurs plusieurs employés aussi bien de l’aéroport que de Jet2.com ont été suspendus pendant les investigations menées sur cet incident