Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 28 Mars 2013

Marco Polo : un dîner de gala placé sous le signe des étoiles



Pas de doute, il y aura beaucoup de personnalités présentes à la quatrième édition du dîner annuel de Marco polo. L'association, qui a ajouté le terme «déplacements professionnels» sur son logo veut démontrer que la convivialité, la simplicité et la générosité sont des qualités fortes chez les professionnels du voyage d'affaires. Mercredi 4 avril à 19 heures 30, l'association recevra au Westin, rue de Castiglione à Paris plus de 230 convives.



Marco Polo : un dîner de gala placé sous le signe des étoiles
"C'est une rencontre qui nous permet d'expliquer et de détailler ce que nous faisons toute l'année autour de sujets forts dans l'univers des déplacements professionnels » précise Abdelaziz Bougja, le président de l'association. Et les invités de prestige vont se bousculer à l'occasion de cette soirée. Première d'entre elles, Sylvia Pinel, ministre du tourisme qui devrait évoquer les atouts de la France dans cet univers du tourisme et des déplacements professionnels. Seront également présents Jean-Louis Debré président du conseil constitutionnel, Alexandre de Juniac le directeur général d'Air France et futur président du groupe Air France KLM, Son Excellence Humaid al Maani, Ambassadeur d'Oman en France, Bernard Lapasset qui pilote la vision olympique de notre pays, Patrick Diemer le Président d'AirPlus international ou Pierre Camou, le Président de la Fédération Française de Rugby . "Sans oublier" ajoute Abdelaziz Bougja "toutes celles et ceux qui seront présents dans la salle et qui font au quotidien l'actualité du voyage d'affaires en France qu'ils soient fournisseurs ou acheteurs". Mais Marco polo veut aussi dresser le bilan de l'année 2012. Actions caritatives au Maroc, ouverture de structures internationales comme en Argentine, éditeur de cahiers techniques très appréciés par les lecteurs... L'association se veut plus qu'un simple Think Tank. «Nous voulons avoir une vision prospective du voyage d'affaires tout en respectant ce qui fait notre spécificité francophone qui passe par la défense de la langue, notre vision d'un marché européen éloigné des diktats anglo-saxons et un respect de l'ensemble des acteurs et des voyageurs qui forment la grande famille du voyage d'affaires » explique Abdelaziz Bougja qui insiste : "cette rencontre nous la souhaitons ouverte sur l'avenir tout en explorant ce qui a fait le passé pour mieux l'exploiter". Le prochain cahier à venir, sans doute dans le cadre de top Resa, mettra l'accent sur le voyageur : ses attentes, ses demandes, sa vision de l'avenir... Un juste retour au source du marché.