Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 15 Octobre 2010

Martin Cowley: "Je ne crois absolument pas à la disparition des GDS"



Alors que quelques compagnies aériennes évoquent la fin possible des GDS pour expliquer le besoin qu'elles ont désormais de dialoguer en direct avec leurs clients, que ce soient les agences comme les entreprises, Sabre balaie d'un revers de main cette vision restrictive de la distribution au bénéfice d'une intégration technologique, plus large et mieux adaptée aux marchés actuels. Pour Martin Cowley, senior vice-président pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique de Sabre Network Travel, le temps n'est pas à l'interrogation sur l'intérêt ou non des GDS, mais à leur intégration dans des services pratiques et efficaces dans la gestion quotidienne des voyages. Pour conforter cette approche, la mise en place en juin dernier de Sabre Red vient confirmer le besoin d'une plate-forme ouverte et évolutive qui permet à l'utilisateur d'accéder à de nombreuses applications graphiques, très orientées "achats" ou "analyses". Cerise sur le gâteau, chacun peut y intégrer ses propres applications afin de l'adapter à ses besoins. Rencontre avec Martin Cowley.



Martin Cowley: "Je ne crois absolument pas à la disparition des GDS"

Déplacements Pros : On entend beaucoup dire que la fin des GDS est programmée voire attendue par bon nombre d'acteurs du voyage. Qu'en pensez-vous ?

Martin Cowley : Je ne crois absolument pas à cette vision pessimiste qui conduirait le GDS à disparaître faute d'utilisateurs. Cela ne me semble pas réaliste. Le GDS est au cœur de l'ensemble des activités du voyage. C'est un outil à la fois compliqué et simple qui donne des éléments essentiels sur la capacité et la flexibilité des acteurs à répondre aux demandes qui leur sont formulées. Aujourd'hui, il est vrai que le terrain économique change, que les attentes sont parfois beaucoup plus pointues, beaucoup plus complexes à gérer. Pour autant, les intégrations technologiques passent toutes par des GDS dont le rôle est de sécuriser et de fiabiliser les réponses fournies par les compagnies aux consommateurs. Aussi, vouloir à tout prix les supprimer n'est qu'une toute petite vision de la réalité du marché et ne conduira pas forcément au développement de solutions propriétaires dont on pourrait remettre en cause l'intégrité commerciale.

Déplacements Pros : Pensez-vous que le GDS soit adapté aux attentes du Best Buy formulées par le Travel management ?

Martin Cowley : Je ne suis pas persuadé que le Best Buy n'ait pas besoin des GDS pour être affiné et mieux adapté au marché. On le voit dans l'univers de l'aérien où le GDS va permettre d'affiner de la manière la plus précise possible les attentes tarifaires d'un client en fonction de la complexité de son voyage. Il y a aujourd'hui un besoin de services basé sur la transparence des prix, la transparence des frais et des suppléments, la transparence de la commercialisation et surtout le besoin d'une information rapide et fiable. J'insiste beaucoup sur cette notion de fiabilité, car elle est primordiale lorsque l'on souhaite avoir une rapidité dans la réponse formulée.
Faut-il rester sur l'idée que le Best Buy est exclusivement adapté à la relation directe entre le client et son fournisseur ? Je ne le pense pas, tant il m'apparaît nécessaire pour obtenir un bon prix, voire le meilleur prix, d'avoir un regard panoramique sur l'ensemble des offres du marché. Nous sommes pleinement dans ce que sait faire le GDS et surtout dans les services que nous offrons avec Sabre Red. Notre solution n'est pas la simple exploitation technologique des capacités d'un GDS mais un ensemble d'outils conçus pour offrir davantage de services accessibles en ligne ou sur mobiles, y compris des services nouveaux comme les demandes de surclassement, les achats de suppléments ou les modifications complexes à réaliser en temps réel pendant un déplacement professionnel. On peut aujourd'hui proposer du Best Buy sans pour autant négliger la qualité des services de réservation. C'est en tout cas la vision que nous avons chez Sabre de la relation commerciale avec le client

Déplacements Pros : L'une des demandes importantes en matière de gestion de voyages d'affaires réside dans le retour d'informations. Pensez-vous, qu'il est possible aujourd'hui d'avoir la transparence que vous évoquiez dans cet univers complexe du rep

Martin Cowley: Le reporting est une affaire de service, de fiabilité et d'utilité. C'est la capacité que nous avons à fournir à nos clients un ensemble de chiffres capables de les aider dans leurs achats tout comme dans la mise en place d'une politique voyage. En facilitant le booking dans les entreprises, nous créons des outils de reporting qui vont faciliter l'analyse de l'acheteur et lui permettre de se positionner face au marché. Mais ces outils sont ceux dont il aura réellement besoin. Pas des outils tout faits où il n'utilisera qu'une petite partie des données. Nous accordons beaucoup d'importance à fournir des éléments qui vont dans le sens de la simplification de l'analyse et qui permettent une adaptation en temps réel. En automatisant le suivi des réservations, en optimisant les opérations de saisie, en développant des outils graphiques et homogènes quel que soit le pays, les clients ou le GDS utilisé, nous démontrons très clairement que c'est l'agrégation de l'ensemble de ces outils qui permet d'avoir une vision précise des achats à un moment donné. L'étude réalisée par PhoCusWright démontre que l'infrastructure technologique du secteur rend les informations et les prix du voyage plus accessibles et plus faciles à comparer et à réserver. Y compris dans l'univers du retour d'informations.

Déplacements Pros : Quelle stratégie de développement pour Travel Network ?

Martin Cowley : Il est double. A la fois dans le développement des services et la simplification de leur approche technologique. Le tout pour permettre aux utilisateurs d'accéder au meilleur de l'information, de la réservation et/ou de la modification au moment où ils en ont réellement besoin. Mais ce développement de services passe aussi par un réalisme de terrain qui doit nous permettre d'analyser les besoins actuels et d'anticiper ceux à venir. Il y a donc pour Sabre de nombreuses voies de développement et en particulier celles qui vont consister à proposer à nos clients des outils de plus en plus performants dans l'univers de services qu'ils veulent intégrer. Il me semble que c'est notre adaptabilité qui fera notre force et nous permettra de séduire les utilisateurs.

Propos recueillis par M.L.