Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Menaces sur le ciel algérien


Les contrôleurs aériens algériens ont prévu de manifester le 30 novembre 2011 sur les aéroports d’Alger, Oran, Annaba et Hassi Messaoud. Et s'ils n’obtiennent pas satisfaction, « le trafic aérien va être géré selon les capacités de chaque contrôleur », à partir du 8 décembre relate le journal Le Temps d’Algérie. En d’autres termes, une grève du zèle.



Menaces sur le ciel algérien
Les contrôleurs aériens algériens s’apprêtent à créer des turbulences dans le ciel de leur pays. Ils ont prévu de manifester le 30 novembre à partir de 8h00 dans les aéroports d’Alger, Oran et Annaba. Celui de Hassi Messaoud devrait également suivre. La raison de leur action : différentes revendications liées à leurs conditions de travail et leur statut. Ils réclament entre autres une licence conforme aux normes internationales de l’aviation civile. Jusqu’à récemment, l’Algérie ne leur en délivrait pas. Devenu une obligation internationale pour exercer, un document leur a été remis en cours d’année 2011, mais celui-ci ne tient pas compte de la révision de leur statut ou de certaines normes en vigueur à l’International. Par exemple, le document ne les couvre pas en cas d’accident du travail. La deuxième demande concerne leur régime indemnitaire. Les promesses de revoir les salaires à la hausse obtenues lors de précédentes négociations n’ont pas été tenues, selon les contrôleurs. S’ils ne sont pas entendus, à partir du 8 décembre les aiguilleurs du ciel vont intensifier leur action qui deviendra alors nationale. Ils feront une grève du zèle qui ralentira fortement le trafic aérien dans cette zone.






1.Posté par kanou lak le 27/11/2011 18:36
Vous savez avant, il y a 8 ans le métier de contrôle aérien était vraiment intéressant mais aujourd'hui on se retrouve aligner avec tout le monde sans le moindre avantage ou compensation en contrepartie du risque quotidien et la charge de responsablité du métier.
Tous le secteurs ont fait d'énorme progrés dans le volet du salaire notament sauf les controleurs aériens. Aujourd'hui, notre syndicat décrédibilisé veut se racheter de son retard et se montre comme vraiment le meneur....La grève on le fera mes amis avec ou sans le syndicat et c'est inévitable..