Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Merci d'éloigner les puritain(e)s et les âmes sensibles


Il y a une rumeur que j'entends depuis des années dans le monde du transport aérien et que j'ai toujours pris pour un ragot : le fameux club "10 000". Pour rester sobre, je dirais qu'il s'agit d'un club qui regroupe les couples ayant fait l'amour à plus de 10 000 pieds. Comprenez dans un avion. cette éminente société secrète est, dans les faits, accessible à tous. Surtout aux hommes, car je n'ai jamais entendu de femmes s'en vanter. Et comme il n'y a pas de carte d'adhérents ou de registre, n'importe qui peut fanfaronner et s'en réclamer. Qui pourrait le prouver ?



Je croyais jusqu'à ce jour que tout cela tenait autant du fantasme que de la réalité d'autant que, renseignements pris, il s'agirait d'un attentat à la pudeur, répréhensible par la loi en vigueur dans le pays d'origine de la compagnie. Pauvre idiot que je suis, un mail dont je tairais la provenance m'informe que d'ici peu, un vrai club, structuré verra le jour à Las Vegas ! Ca ne s'invente pas. La "cité du pêché" pour les américains regorge de ces clubs "topless" où ce qu'il reste en bas ne pourrait même pas servir de mouchoir tant la place du tissu est limitée. Deux français, bien installés dans la ville du jeu, veulent lever le voile (si j'ose dire) sur ces pratiques aériennes peu recommandables en les officialisant. Une sorte de diplôme où le terme s'envoyer en l'air serait loin d'être vulgaire, d'autant que l'on peut rester habillé durant tout le vol. Ne me demandez pas l'adresse ou le téléphone de ces joyeux drilles. Le secret est bien gardé et sera dévoilé dans le cadre du fameux salon de Las Vegas dédié à l'aviation, le NBAA qui aura lieu du 10 au 12 octobre prochain. Vous en savez autant que moi. Ou presque.
Il reste qu'à partir de cette information, on peut se mettre à fantasmer. Les cabines first de certaines compagnies, qui se ferment et s'isolent du reste de la cabine, vont devenir très demandées. Je vois même fleurir des guides pratiques pour indiquer, en fonction d'un appareil, où et comment procéder. Le patron de Ryanair pourrait trouver là quelques surcharges à faire payer. Easyjet y verrait un avantage pour les hommes d'affaires. Les autres compagnies devraient étudier un système de miles supplémentaires établi en fonction de la beauté du geste, pour le sport si j'ose dire. 1500 miles dans la cuisine arrière, 2500 miles entre les sièges d'Air New Zealand, etc.... Quant à nous, nous n'hésiterions plus à faire des papiers plus "pimentés", plus engagés, une sorte de "5 conseils pour câliner en voyage d'affaires". Ne souriez pas, je vois que cela vous plait !

Marcel Lévy

Lundi 4 Avril 2011


Notez


1.Posté par Stephane Jeloi le 05/04/2011 07:35
Vite, donnez nous l'adresse on veut aussi en faire partie !!! Mais n'en parlez pas à ma femme.
Voilà un texte plaisant pour faire sourire le matin
Continuez
Stéphane

2.Posté par Caroline le 05/04/2011 08:40
J'adore vos articles ! Et votre style !

3.Posté par Baudry le 05/04/2011 20:43
Monsieur LEVY,
Premier email ouvert ce jour "déplacement pro", premier article lu "le vôtre".
C'est bien agréable de sourire au lever du soleil, votre humour et le sujet traité m'ont indiqué le cap "bonne humeur "pour la journée.
Merci Marcel et Merci "déplacement pro",
Bonne journée à tous
Bernard