Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Mesure Vigipirate : contrôles renforcées pour les voyageurs d'affaires à l’embarquement


Depuis le mois de janvier, le plan Vigipirate a été renforcé en raison des nombreuses tensions observées dans l'actualité internationale. Le gouvernement a indiqué le 8 février 2013 que le dispositif restait, à ce stade, au niveau rouge. Néanmoins, plusieurs mesures ont été renforcées. Elles concernent tout particulièrement les transports publics, notamment ferroviaires et aériens, la sécurité des bâtiments recevant du public, la sécurité des rassemblements de personnes.



Mesure Vigipirate : contrôles renforcées pour les voyageurs d'affaires à l’embarquement
Depuis le 9 février 2013, les compagnies aériennes sont ainsi dans l'obligation de vérifier la concordance du nom du passager entre sa carte d'embarquement et sa pièce d'identité sur tous les vols internationaux à destination de pays situés en dehors de l'espace Schengen. Cette mesure s'applique aussi, de façon aléatoire, sur une certaine proportion des vols domestiques ou intra-Schengen.

Se munir d’une pièce d’identité en cours de validité
Les autorités rappellent aux voyageurs aériens qu’ils doivent «se munir systématiquement d'une pièce d'identité officielle, en cours de validité et portant une photographie (carte nationale d'identité, passeport, carte de séjour, permis de conduire, etc) . Cette pièce d'identité au nom du passager est présentée avant embarquement, sur demande du personnel de la compagnie aérienne chargé de contrôler les accès des passagers à l'aéronef». «A défaut, le passager peut se voir opposer un refus d'embarquement», préviennent-elles.
Par ailleurs, l'obligation faite au passager de présenter un document d'identité au moment de la remise d'un bagage de soute à la compagnie aérienne reste inchangée.

Une mesure mise en place pour 3 mois
Cette obligation est en vigueur pour une durée de trois mois. «Elle sera éventuellement reconduite après évaluation de son impact et en fonction de l'évolution de la situation internationale», indique le ministère des Transports






1.Posté par Enrique le 11/02/2013 13:24
Je ne sais pas si cela a été mis en place, mais lors de mon dernier voyage vendredi dernier. A aucun moment, je n'ai eu le droit à ce genre de contrôle ni à Orly, ni à Quimper... Je pense que ce n'est pas encore d'actualité.

2.Posté par annie fave le 11/02/2013 15:01
Je crois justement que la réponse est liée à la date : ces contrôles renforcés sont en vigueur depuis le samedi 9 février, le lendemain de votre déplacement.