Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Métiers du voyage d'affaires : des salaires qui stagnent


Dans son étude annuelle, le Ministère du travail constate que le salaire moyen des cadres en 2010 s'élève à 3950 € net. En hausse de 2,6 % par rapport à 2009, dernière année mesurée. Un chiffre qui ne prend pas en compte l'ancienneté ou la qualification. Deux données qui, appliquées aux grilles salariales conseillées par les syndicats font osciller les salaires de 2400 € pour un débutant à 5800 € pour un salarié confirmé.



Cette hausse moyenne du salaire des cadres est supérieure à celle des employés (1 507 euros) et des ouvriers (1.583 euros) qui ont vu leurs salaires progresser à un rythme plus proche de l'inflation avec respectivement +1,8% et +1,3%. Autre enseignement de l'étude : on progresse plus vite en matière salariale dans les petites entreprises, entre 50 et 100 salariés, que dans les groupes importants. Mais à la décharge des grandes entreprises, les salaires moyens sont eux plus élevés : 3 709 €. Au dessus de la barre des 3 317 € que seuls 10 % des salariés atteignent.
Rapportés aux métiers du voyage, les salaires énoncés ici sont supérieurs à la réalité de ceux perçus dans les grandes agences ou les entreprises spécialisées, où la paye se situe pour un cadre entre 2900 et 3100 € net. Idem pour les salariés de base, sans réelle expérience, avec des salaires moyens plus proches des 1 400 € net. Bien sûr, il est compliqué de tirer des généralités de ce qui apparaît être une étude globale et non dédiée. Les salaires varient autant avec la taille de l'entreprise qu'avec son secteur d'activité. D'autant plus qu'avec la crise, les salaires proposés aux nouveaux entrants sont légèrement inférieurs à ceux généralement pratiqués dans l'entreprise. Et les mois à venir sont loin d'être optimistes au vu des résultats financiers de ces deux dernières années. La tension sur les marchés, la baisse annoncée des trafics et des déplacements n'incitera pas à recruter à des tarifs élevés. Réponses concrètes à cette question en novembre 2013, lors de la nouvelle étude salariale du Ministère du travail. Mais ne rêvons pas, Noël ne dure qu'une ou deux journées par an.

Marc Dandreau

Jeudi 15 Novembre 2012


Notez