Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 1 Mars 2010

Michelin 2010 : 558 établissements à l’honneur



Il a désormais de multiples concurrents mais il reste une référence pour les voyageurs d’affaires qui veulent sélectionner une table soignée pour inviter leur client. Le Michelin 2010 récompense au total 558 établissements, dont 10 nouveaux deux-étoiles et 47 nouveaux une étoile.



Michelin 2010 : 558 établissements à l’honneur
Commençons par les stars de la cuisine, les trois étoiles : ils sont désormais 26 à arborer cette reconnaissance, puisqu’un seul restaurant a réussi à rejoindre le club très fermé. Il s’agit de “L’auberge du Vieux Puits” de Gilles Goujon, situé dans le petit village de Fontjoncouse, dans l’Aude. Le meilleur ouvrier de France 1996 est en constante progression après avoir obtenu sa première étoile en 1997 et une deuxième en 2001. Dix des restaurants 3 étoiles du Michelin sont situés à Paris : Astrance, , L'Ambroisie, Arpège, Alain Ducasse au Plaza Athénée, Le Bristol, Ledoyen, Le Meurice, Pierre Gagnaire, Le Pré Catelan et Guy Savoy,

Du côté des 2 étoiles, la surprise n’est pas une conquête mais une défaite, pour Hélène Darroze, qui perd un de ses macarons, la chef landaise est peut-être trop consacrée à la table du Connaugh Hotel, à Londres ? Même sort pour les Ambassadeurs, dans le 8ème ar. de Paris. Le restaurant du Crillon perd d’un coup ses deux étoiles, avec le départ de son chef Jean-François Piège. Tout comme “La maison de Marc Veyrat”, pour les mêmes raisons.
Dans les nouveaux entrants, une fusée qui gagne deux étoiles d’un coup, Christophe Bacquié au « Monte Cristo », le restaurant du grand hôtel du Castellet (un Relais et Chateaux). Signalons aussi La Bigarrade à Paris, ouverte en 2008 par le chef Christophe Pelé, qui gagne donc une deuxième étoile en deux ans. A Saint-Tropez, la Résidence de la Pinède passe de 1 à 2 étoiles tout comme le château Saint-Martin à Vence (06). Pierre Gagnaire peut également accrocher deux étoiles à la façade des "Airelles", à Courchevel, tout comme Yanick Alléno peut le faire au Cheval Blanc, dans la même station.

A l’honneur pour les ascensions, Adeline Gattard, une jeune chef de 32 ans qui décroche sa première étoile moins d’un an après avoir ouvert le “Yamt’cha” à Paris. Avec sa cuisine chinoise et française, elle a déjà été reconnue “grand de demain” par le Gault et Millau. Première étoile gagnée également pour le château de Lacan à Brive (Corrèze) et du château de Castel Novel à Varetz(Corrèze).Déception en revanche pour Gérard Besson (Paris Ier), Bath's (XVIIe), La Bretèche à Saint-Maur-des-Fossés (94) ou Le Saint-Clément à Arpajon (91) qui disparaissent du palmarès.