Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Micro-fissures A380 : Air France voudrait être indemnisée par Airbus


L’affaire des micro-fissures des ailes de l’A380 est loin d’être close pour Airbus, même si le constructeur a trouvé la solution pour réparer le défaut de son gros porteur. Comme Emirates en avait fait la demande en mars, Air France souhaiterait obtenir une compensation financière pour l’immobilisation répétée de son super jumbo.



Micro-fissures A380 : Air France voudrait être indemnisée par Airbus
Le journal Les Echos affirme sur son site qu’Air France ne serait pas très satisfaite par son célèbre A380. En plus d’un taux de panne d’environ 3 % - certes le plus souvent sans gravité, mais deux fois supérieurs au taux admis par les compagnies - elle ne digèrerait pas le problème des micro-fissures observées sur les ailes des superjumbos. Si Airbus a assuré qu’il prendrait en charge les réparations, il ne compte pas indemniser ses clients pour l’immobilisation pouvant aller jusqu’à 8 semaines. Et c’est là que le bât blesse. Le transporteur français aurait additionné les chiffres mais aussi les jours. Le programme d'inspections et de réparations des ailes des A380 reviendrait, selon les informations des Échos, à avoir un avion bloqué au sol toute l’année. Cela représenterait un manque à gagner d’environ 30 à 50 millions d'euros dont Air France voudrait être dédommagée.