Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Mobile et mobilité, ne pas se tromper d'avenir




Toutes les sociétés qui œuvrent aujourd'hui dans l'univers du voyage d'affaires travaillent, plus ou moins vite, au développement d'outils de mobilité pour leurs clients. Certaines, comme les compagnies aériennes, ont déjà investi le domaine et d'autres, partis à la conquête de la dématérialisation, mettent la dernière main à des outils pratiques sans pour autant définir la plateforme finale d'utilisation (PC, i-Phone, i-Pad,...). Mais au fait, de quelle mobilité parlons-nous ? De celle qui est utilisable sur un ordinateur portable ou du téléphone mobile ?

"Nous ne savons pas très bien quelles informations donner à un voyageur qui veut utiliser son téléphone portable pour suivre son déplacement professionnel", m'expliquait il y a quelques jours un spécialiste du marketing hôtelier qui avouait ne pas beaucoup croire au téléphone pour les réservations hôtelières. Trop complexe. De fait, si les acheteurs voyages de tout poil demandent de la mobilité, ils sont loin d'être tous d'accord sur le niveau d'informations à donner et sur la définition du terme "mobilité". Pour un hôtel, le numéro de réservation et l'adresse sont les minimas attendus, même si on peut imaginer que la localisation via GPS est un plus. Et au-delà ? Inutile d'envoyer un guide de voyage complet, l'expérience montre que le voyageur ne le consulte pas. Pour un changement de réservation, modification de date par exemple, les enquêtes "utilisateurs" démontrent que le téléphone ou le mail deviennent les deux outils les plus utilisés. Le téléphone portable est souvent trop petit pour permettre une utilisation aisée du clavier. "A contrario, sur un ordinateur portable voire sur une tablette, on peut aisément imaginer que le voyageur ira plus loin qu'avec son téléphone", explique Henry Cathlog du cabinet d'étude Wagner International, auteur d'une étude sur les attentes du "Mobility Travel". Et de poursuivre: "L'ordinateur portable, grâce aux réseaux wifi, devient une continuité du bureau et du SBT utilisé par l'entreprise. On développe alors de vrais MTD (Mobile Travel Desk) capable d'assister le voyageur en toutes circonstances. Aujourd'hui on parle de mobilité pour l'ordinateur portable plus que pour le seul téléphone". Confusion ou besoin réel des deux technologies ? Difficile de le dire, tant les attentes varient selon les sociétés. Aujourd'hui avec une volonté manifeste des entreprises de limiter les coûts des télécommunications, la préférence "mobile" ira de fait aux systèmes les moins chers. Pas sûr qu'ils soient sur le téléphone mobile.

Marcel Lévy

Dimanche 16 Mai 2010


Notez