Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 23 Février 2017

Mobility Tech Green identifie les conducteurs



Spécialiste de la gestion de flottes en autopartage pour les entreprises et les collectivités, Mobility Tech Green lance une solution d'identification des conducteurs. Who Drives permet aux sociétés de répondre à leur obligation légale de communiquer l'identité des collaborateurs ayant commis une infraction routière avec un véhicule d'entreprise.



La solution Who Drives identifie les conducteurs
La solution Who Drives identifie les conducteurs
Depuis le début de l'année, les entreprises ont l'obligation de communiquer l'identité des conducteurs qui ont commis une infraction au code de la route avec l'un des véhicules de leur flotte. La solution de Mobility Tech Green, Who Drives, permet d'automatiser l’identification des chauffeurs pour les véhicules non attitrés.

Le fonctionnement est très simple : l’utilisateur renseigne un code pin sur un boîtier ajouté au véhicule (ou via un badge professionnel). Si le code est reconnu, l’anti-démarrage est levé et le conducteur peut partir. Les informations sont ensuite directement envoyées vers un back-office de gestion, aux mains de l’administrateur du parc automobile. En cas d’infraction au code de la route, l’amende est enregistrée et toutes les informations indispensables pour la requête en exonération sont automatiquement transmises à l’ANTAI.

5 millions d'euros pour accélérer son développement
Mobility Tech Green a réalisé un premier tour de table de 5 millions d’euros auprès de Financière Fonds Privés. Cette opération va permettre à la start-up de poursuivre sa croissance et de renforcer ses investissements, tant au niveau de la R&D que sur le plan commercial.

La société souhaite notamment doubler ses effectifs en 2017. Des profils commerciaux, ingénieurs et de gestion de projet sont actuellement recherchés. Déjà présente en Belgique et en Suisse, elle compte également se développer au Royaume-Uni et en Italie, par le biais de partenariats et de joint-ventures.

Par ailleurs, l’entreprise, qui annonçait un chiffre d’affaires de 1,5 millions d’euros sur l’exercice décalé 2015/2016, devrait atteindre son objectif de 3 millions d’euros en 2017. Elle a également signé des partenariats d’envergure comme La Poste et plus récemment Modulauto.