Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Monarch pourrait supprimer 1000 emplois pour devenir une low-cost


Monarch souhaite passer d'un modèle "charter" à celui de low-cost. Afin de pouvoir concurrencer Ryanair et EasyJet, la compagnie aérienne britannique lance un plan de restructuration important. Il pourrait prévoir jusqu'à 1000 suppressions d'emplois.



Monarch Airlines mène actuellement une revue stratégique qui pourrait la conduire à suivre un modèle low-cost. Son directeur général Andrew Swaffield souhaiterait que l'entreprise cesse les vols charters pour se concentrer sur des liaisons régulières vers les destinations de loisir européennes. Selon l'AFP, ce projet s'accompagnerait d'un plan de restructuration pouvant atteindre jusqu'à 1000 emplois supprimés, soit environ 30 % des salariés. «Nous sommes en train de passer d’une compagnie charter à une compagnie aérienne européenne régulière à bas coûts. Nous devons fonctionner de façon aussi efficace qu’une compagnie à bas coûts», a confié Andrew Swaffield à Travel Weekly.

Cette transition pourrait être finalisée d'ici 12 à 18 mois selon lui. «EasyJet et Ryanair prouvent que l’on peut gagner de l’argent de manière durable. Mais pour cela, il faut être compétitif», a-t-il précisé. Monarch Airlines n'a pas confirmé le nombre d'emplois supprimés. «La revue est en cours et de nouvelles annonces seront faites lorsqu’elle sera achevée ou lorsque ce sera approprié», a expliqué un porte-parole.