Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Lundi 17 Janvier 2011

Moto Taxis, la loi ne devrait pas suffire à mettre de l'ordre


Le développement exponentiel de l'offre "moto taxis" dans les grandes villes n'est pas sans poser de problèmes de sécurité. A la gare de Lyon, à Paris, divers affrontements entre chauffeurs ont été constatés ces derniers jours. Idem à Orly ou Roissy où, malgré l'interdiction de prospecter sur place, de nombreux motards viennent proposer leurs services directement à la porte de sortie des passagers.



Pour la Préfecture de Police, le problème devrait être totalement réglé avec la mise en place des textes votés en 2010 et le contrôle accru qui s'est engagé depuis quelques semaines. Conséquence directe de cette guerre concurrentielle, les prix sont en baisse de 4 à 10 %. Il reste que pour beaucoup d'utilisateurs, la sécurité est essentielle et contrairement aux taxis, il est souvent difficile de faire la différence entre une moto taxi officielle et ceux qui, malgré un marquage sur la machine, ne répondent pas forcément à toutes les règles sécuritaires. Seule solution pour respecter la loi: avoir une réservation préalable. Le recrutement directement sur place d'un chauffeur n'est pas autorisé, contrairement à la procédure pour les voitures taxis.

Notez




1.Posté par Jonasrefal le 17/01/2011 11:26
Il serait plus simple de créé un permis taxi moto avec les mêmes problémes que les taxis = permis + licences. Déja que nous les taxis de banlieux nous sommes pas a la même enseigne que les taxis parisien, que la licences est tres chere, que roissy bien que dans le val d'oise ne pouvons stationé, que les navettes shuttle font le meme métier que nous mais sans licences, que aujourd'hui je suis obligé d'investie dans un site internet www.taxi-95.fr , que je suis obligé de prospecté les sociétés pour bossé.
http://www.taxi-95.fr

2.Posté par marcel levy le 17/01/2011 11:30
Bonjour

Je partage votre analyse. Il semble d'ailleurs que l'on se dirige à terme vers une règlementation de ce type même si, pour l'instant, la Préfecture ne confirme pas cette information.
Je constate, pour me déplacer souvent, que le volume de motos-taxis est en hausse dans les gares et les aéroports.
Cordialement
Marcel Lévy

3.Posté par House le 17/01/2011 15:01
Bonjour,

Il ne me semble pas que ce soit la loi qui soit mise en cause mais son respect.

Pour rappel, « la loi n°95-66 du 20 janvier 1995, indique que l’appellation taxi est réservée aux véhicules automobiles. Le taxi doit adopter un dispositif extérieur lumineux, posséder un compteur horo-kilométrique (taximètre) et est autorisé à stationner sur la voie publique dans l’attente d’une clientèle pour effectuer à la demande de celle-ci à titre onéreux, le transport particulier des personnes et des bagages. « Moto taxi », « Taxi moto » etc. sont des termes tombés dans l’appellation publique décrivant explicitement l’activité exercé par ces sociétés. Néanmoins, l’activité et la réglementation régissant les taxis traditionnels et les sociétés de transport de personne à moto sont différentes. De ce fait, aucune société ne peut légitimement se targuer d’être « taxi moto » ou « moto taxi ». A la différence des Taxis, les sociétés de transports de personnes à moto à titre onéreux ne peuvent héler les clients dans la rue et ne sont pas autorisés à stationner aux bornes de taxi. La prise en charge du client ne peut se faire que suite à une réservation à l'avance. »

Bien cordialement,

House

4.Posté par jul le 18/01/2011 01:05
je suis taxi parisien, je ne suis pas contre les transporteurs moto, mais, il faut que l'on se batte a arme égale!
ils n'ont pas de licence, nous 180.000€
ils n'ont pas de formation, nous 6mois
ils racolent, c'est interdit
ils prennent les couloirs de bus, comme les shutlle, c'est interdit
je souhaite juste qu'ils soient règlementer et contrôler.
je serai le plus heureux du monde, si je n'avais pas cette fameuse licence a payer!!!
eux, c'est trop facile, ils ne respectent rien, ne payent rien et veulent tous nos avantages

5.Posté par Pedro le 18/01/2011 08:01
Bonjour, je suis gérant d'une société de transport de personnes a moto depuis 3 ans et bien cela va peut être étonner nos amis taxis, je n'est jamais racole dans les gares ni dans les aéroports , je m'efforcent de rencontrer des entreprises et de leurs proposer mes services. Il est vrai que c'est plus difficile mais tellement plus gratifiant quand je décroche un contrat de partenariat.effectivement a partir du 1er avril les choses vont changées en bien car les contrôles vont êtres systématiques pour les motos.un petit conseil, dans une gare ou aéroport si le pilote ne prend pas la carte bleu ou même la amex ou prtexte que son TPE ne fonctionne pas, ne pas monter sur la moto c'esr qu'il n'y a ps de structure commerciale derrière . Sachez que le client est en droit demander le kbis et l'assurance a titre onéreux du pilote. Il ne faut pas que nos amis les taxis voient cette nouvelle profession comme de la concurrence mais comme un service complémentaire, il y a vraiment des gens sérieux dans ce métier .

6.Posté par Pierre le 18/01/2011 10:59
Il y a tout de même un problème de fond dans l'activité de transport de personnes à moto: c'est qu'elle est basée sur le non-respect du Code de la Route.
En effet, il est interdit aux véhicules de se faufiler entre les files or que font 99,99% des pilotes de moto (qu'ils le fassent à titre personnel ou professionnel) ?
Ils se faufilent entre les voitures pour "raccourcir" leur temps de trajet.
A cela, s'ajoute un non-respect "régulier" des limitations de vitesse par ces pilotes (d'autres usagers de la route le font également).
La question que je me pose alors est : que fera l'assurance professionnelle qui couvre de façon illimitée le passager transporter à titre onéreux en cas d'accident corporel grave ? Il est fort à parier que la responsabilité du pilote sera engagée pour non-respect du Code de la Route...
Quelle sera alors la réaction de l'assurance (et celle des pouvoirs publics) si le dit passager / client est un PDG d'une société du CAC 40 qui se retrouve temporairement ou définitivement dans l'incapacité d'exercer ses fonctions suite à cet accident ?

7.Posté par romain le 01/02/2011 10:20
Bien parlé,"Pierre" je vois partout sur les site de transport à moto "assurance specifiques" souscrite .Que du blabla..Comme dit pierre,sûr que l'assureur se défilera quand il faudra décaisser.il ne sont là que pour faire du profit de cette nouvelle activité.Rien d'autre.
A "pédro ",ce n'est pas parce qu' un pilote ne posséde pas de lecteur de carte,qu'il est douteux.Peut être qu'il ne fait que débuter et ne peut en avoir un parceque couteux !. Combien de taxi voitures qui,a cause des frais ne mettent pas ce genre de dispositif .??.
A "jul" dois je vous rappeler qu'au début de l'activité chauffeur de taxi .Les licences étaient totalement gratuites et qu'au fil du temps cela a changé.
Cordialement.



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.