Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Nantes-Atlantiques coincé par les contraintes environnementales


Beaucoup d'opposants à l'aéroport de Notre-dame-des-Landes ainsi que la CGT préfèrent le développement de Nantes-Atlantique plutôt que la construction de la nouvelle plate-forme. Mais cette solution semble avoir un défaut majeur: une nouvelle étude révèle que l'agrandissement de l'actuelle installation serait freiné par des contraintes écologiques.



Vinci Airports
Vinci Airports
Pour approfondir l'épineux dossier, la Chambre Régionale de Commerce et d'Industrie Pays de la Loire a demandé au cabinet international d'avocats EY d'étudier la faisabilité de l'agrandissement de l'aéroport Nantes-Atlantique. Se concentrant uniquement sur les questions juridiques, le rapport montre que le projet ferait face à plusieurs difficultés. La piste est située à proximité de trois sites classés Natura 2000. Cette réglementation est «bien plus contraignante que celle relative à la loi sur l’eau sur Notre-Dame-des-Landes», selon Bruno Hug de Larauze, président de la CCI régionale. Il assure à Ouest-France que «La mise en place d'un nouveau projet imposerait des années d'études dans un contexte de saturation à deux ans. Les conditions d'extension ou de réaménagement seraient telles qu'elles gèleraient la croissance de l'aéroport». Moralité et selon lui, le transfert de l'activité à Notre-Dame-des-Landes, «déclaré d'utilité publique, est la seule alternative. Les opposants ne veulent pas d'aéroport, ni là, ni ailleurs, et veulent nous entraîner dans une logique anti-développement».






1.Posté par FLYING FROG le 22/04/2015 16:51
De qui se moque t on?
L'étude du cabinet Ernst and Young est basée sur le réaménagement tel que l'avait prévu la DGAC avec notamment prolongement de la piste de 700m vers le sud. C'est uniquement ce prolongement qui pose éventuellement problème par rapport aux exigences de NATURA 2000. Le seul problème, c'est que ce prolongement est totalement inutile!
NOTRE DAME DES LANDES est limité à 2900m comme NA jusqu'en 2058. NICE a des pistes de 2900m malgré ses 12 millions de PAX, bref faux problème! les autres réaménagements à envisager restent aisément à l'intérieur de l'enceinte de l'aéroport actuel, donc pas de soucis !

Quand au problème de l'étang de Grand Lieu, le professeur MARION du CNRS, a été conservateur de la réserve pendant 23 ans. Il est donc beaucoup plus qualifié en écologie que l’excellente avocate du cabinet ERNST AND YOUNG.
Il a clairement pris position dans un courrier officiel à la commission du Dialogue: le pire qui puisse arriver, c'est le départ de l'aéroport, car il s'ensuivrait une urbanisation massive, totalement incompatible avec l'équilibre du biotope de l'étang.

Nous avons un excellent aéroport, facile à faire évoluer dans ses limites actuelles, et qui restera plébiscité par les compagnies aériennes qui lui ont décerné le prix du meilleur aéroport régional européen en 2013

Inutile d'aller bétonner 1000 hectares

inutile d'enfouir un milliard d'euros dans ce projet absurde

mettons à jour notre gare, notre rocade, notre hôpital, c'est bien plus urgent, bien plus utile pour les citoyens et les entreprises.