Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 12 Avril 2016

Négociations pour le rail, menace de grève le 26 avril à SNCF



Les négociations pour la nouvelle convention collective unifiée du rail débute ces mardi et mercredi l'examen de l'organisation du travail. Le projet de l'Union des transports publics et ferroviaire - qui regroupe SNCF et transporteurs privés - provoque une levée de boucliers des cheminots qui craignent de perdre leurs avantages. Les menaces de grève s'intensifient, notamment pour le 26 avril.



La nouvelle convention collective en discussions doit couvrir l'ensemble du rail, le fret, le transport de voyageurs mais aussi Réseau Ferré de France, dans le public comme dans le privé. Les cheminots de la SNCF voudraient voir appliquer l’ensemble de leurs avantages (jours de repos, retraite, garantie de l'emploi) à tous les secteurs mais manifestement, l'Union des transports publics et ferroviaires n'en veut pas et son texte, remis aux syndicats le 5 avril, provoque une colère de toutes les organisations professionnelles de la principale compagnie du train.

Les discussions entre syndicats et entreprises du rail doivent pourtant aboutir, d'ici fin juin, à une convention collective commune pour les salariés du secteur ferroviaire, sur fond d'ouverture totale à la concurrence prévue d'ici à 2026. L'ambiance est tendue, d'autant que parallèlement la SNCF a ouvert des discussions en interne avec ses syndicats pour tenter de réduire les coûts de production en revoyant notamment son organisation du temps de travail.

Les syndicats Unsa et CFDT doivent se prononcer avant mercredi sur une éventuelle grève commune le 26 avril avec la CGT et SUD, Dès mercredi, SUD appelle à un rassemblement mercredi à 11 heures à Paris près de la gare Montparnasse. Le syndicat a déposé en mars un préavis de grève pour couvrir toute initiative jusqu'au 31 mai.