Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


NetJets Europe présente son premier Challenger 350 Signature Series


NetJets Europe a présenté son premier avion européen Challenger 350 Signature Series de Bombardier lors du salon annuel de l’aviation d’affaires européenne (EBACE) qui se tient à Genève du 18 au 23 mai 2015. Cette arrivée marque le début de la livraison d’une commande de 75 appareils, d'une valeur de 4,8 milliards €.



Le Challenger 350 Signature Series de NetJets Europe peut accueillir jusqu’à dix passagers. Il prévoit une configuration avec fauteuils club et divan à trois places convertible en couchette. Il est doté d’une cabine de 1,85 mètre de haut, où l’on peut tenir debout, et d’un plancher plat sur une largeur de plus de deux mètres. L’appareil peut relier toute l’Europe et atteint facilement l’Afrique et le Moyen-Orient depuis Londres.


Des iPads qui donnent accès à du contenu de divertissement pré-chargé, ainsi qu’un lecteur Blu-ray et des écrans HD sont disponibles à bord de chaque avion. De plus, les Challenger 350 Signature Series déployés en Europe seront dotés d’un système de divertissement de bord plus tard cette année.
Jordan Hansell, président-directeur général de NetJets, a expliqué «Nous avons 75 commandes fermes prévues et 125 commandes supplémentaires en option. Ces livraisons, à elles seules, représentent un total 5,4 milliards $ (4,8 milliards €) – ce qui nous permet de consolider notre position de leader du marché de l’aviation d’affaires en multipropriété et notre engagement à investir continuellement pour nos clients. Nous disposons déjà de 11 avions Challenger 350 que nous exploitons aux États-Unis. L’Europe en recevra quatre au total, cette année. Ces avions s’avèrent un choix très populaire pour nos clients sur le segment des appareils super intermédiaires, et nous en vendons des parts à un rythme très rapide. Le marché continue de montrer des signes d’amélioration en Europe».