Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


New-York mise sur des taxiways rapides pour réduire les retards


Les trois aéroports de New-York sont au bord de la saturation et leur situation géographique respective ne leur permet pas de s’agrandir. Le Port Authority of New York & New Jersey (Autorité portuaire de New York et du New Jersey) propose de développer les «taxiways à grande vitesse» pour résoudre le problème.



New-York mise sur des taxiways rapides pour réduire les retards
Les «High-Speed taxiways» sont dessinés avec un angle plus doux que les traditionnelles voies de dégagement des pistes. Ainsi les avions peuvent aller ou quitter la porte d’embarquement plus rapidement. Pat Foye, directeur exécutif de Port Authority of New York & New Jersey, a expliqué à USA Today que ces voies de circulation rapides permettent de gagner 8 secondes à chaque atterrissage et décollage. Il prend l’exemple de JFK, qui enregistre 600 mouvements aériens quotidiens. Son calcul permettrait à la plateforme de dégager 1h20 par jour «Quand vous avez un aéroport aussi occupé que le nôtre… A la fin de la journée, 80 minutes sauvées sur les taxiways, c'est un réel progrès en terme de réduction des délais aériens».
JFK a déjà 6 taxiways à grande vitesse et prévoit la construction de 3 supplémentaires. LaGuardia en dispose de 7 et Newark de 4 ainsi que deux en construction. Les autorités envisagent d’en développer de nouveaux sur ces deux dernières installations. Mais ce type de projet n’est pas vraiment bon marché. Pour les deux taxiways en chantier et la réhabilitation des pistes en cours à Newark, l’enveloppe des travaux atteint 32 millions de dollars.