Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Nouveau ralentissement du transport aérien en avril, mais +4,6% tout de même


Le mois d'avril confirme les inquiétudes de Iata exprimées en mars: la demande pour le transport aérien est toujours bonne mais elle ralentit nettement, avec une croissance de 4,6% ce mois d'avril.



L'Association mondiale des compagnies aériennes avait dit en mars son inquiétude, considérant que la croissance du trafic aérien ralentissait un peu trop à son goût et au regard de l'augmentation des capacités que les compagnies aériennes, un peu trop optimistes, avaient mis en place. Les chiffres que l'Iata vient de publier pour le mois d'avril justifient cette inquiétude puisque le trafic aérien de passagers a progressé de 4,6% le mois dernier, ce qui est le rythme le plus faible constaté depuis janvier 2015. Et comme annoncé, la croissance des capacités de la période était supérieure, 4,9%, le coefficient de remplissage moyen est en baisse de 0,3 point à 79,1%.

L'organisation explique que les attentats de Bruxelles ont pesé sur le trafic, sans quoi il aurait progressé d'environ 5%. Au niveau régional, l'Europe n'affiche ainsi que 1,9% de hausse sur la période, comme l'Amérique du Nord. La France tire plutôt bien son épingle du jeu puisque la DGAC a affiché des résultats pour l'Hexagone en ligne avec la croissance mondiale, avec une progression de 4,7%, accompagnée dans les mêmes termes par Paris Aéroports (+ 4,1%).

Au niveau mondial, la dynamique est alimentée par l'Asie-Pacifique, l'Afrique et surtout le Moyen-Orient. Seule l'Amérique latine est en retrait.