Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 19 Octobre 2010

Nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites



La journée de mobilisation annoncée pour ce mardi semble avoir moins d'effet à la SNCF et la RATP qu'elle n'en entrainera dans les aéroports. Manifestement les grévistes comptent sur la mobilisation autour des raffineries et pénuries d'essence pour prendre le relais du mouvement initié en septembre. Compte tenu du nombre d'amendements qui restent à examiner, le Sénat devrait voter le texte jeudi soir.



Nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites
A la SNCF

  • Trafic international
Eurostar : service normal
Thalys : service quasi normal
TGV/ICE (relation France-Allemagne): service normal
TGV Lyria (relation France-Suisse) : service normal sur l'axe Zürich, 1 TGV sur 2 sur les axes Genève et Lausanne, aucune circulation sur l'axe Berne.
TGV Artesia (relation France Italie) : 1 A/R Paris-Milan
Talgo de jour (relation France-Espagne) : Aucune circulation
Il n'y aura aucun train international dans la nuit du 18 au 19 octobre.

  • Trafic national
TGV en provenance ou à destination de Paris : 2 TGV sur 3 en moyenne
TGV de province à province : 1 train sur 4.
Téoz : 1 train sur 4 en moyenne
Trains Intercités : Nord : 6 trains sur 10 - Est : 1 trains sur 3 - Ouest : 4 trains sur 10 - Sud-Est : sur la relation Paris / Nevers 1 train sur 3

Renseignements
www.sncf.com et www.infolignes.com ou www.abcdtrains.com
Numéros verts :
0.805.90.36.35 pour Grandes lignes (TGV), TER, Téoz et Intercités
0.805.70.08.05 pour Transilien
sncf.mobi pour accéder en temps réerl aux informations sur les mobiles.

A la RATP :
Le trafic doit être "normal ou quasi normal" sur l'ensemble du métro, des bus et du tramway
  • RER A: 2 sur 3
Pour le RER A en zone RATP (de Saint-Germain-en-Laye à Marne-la-Vallée/Chessy TGV et Boissy-Saint-Léger), qui n'était pas perturbé depuis mercredi dernier, l'interconnexion avec la SNCF à Nanterre-Préfecture sera maintenue.
  • RER B: 1 sur 2
Pour le RER B en zone RATP (de Paris-Nord à Robinson et Saint-Rémy-les-Chevreuse au sud), en revanche, l'interconnexion avec la SNCF en gare du Nord sera suspendue.

Toutes les perturbations sur www.ratp.fr, numéro vert : 0800 15 11 11. Téléphones mobiles : wap.ratp.fr

Transports en communs dans les régions
Des préavis de grève ont été déposés dans 32 réseaux de transports urbains, selon l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP). Pour comparaison, mardi dernier, 85 préavis avaient été déposés, le 23 septembre 77 préavis et le 7 septembre 103.
Les réseaux concernés sont ceux d'Angers, Angoulême, Annemasse, Annonay (de 7 heures à 9 heures et de 14 heures à 16 heures), Antibes, Avignon, Belfort, Besançon, Blois, Bourges, Calais, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Lorient, Lyon, Marseille, Maubeuge, Montluçon, Montpellier, Mulhouse, Nantes, Nice, Pau, Rennes, La Rochelle, Rouen, Royan, Saint-Nazaire (14h30 à 18 heures), Strasbourg, Toulon et Toulouse.

Dans les Aéroports :
La moitié des vols sont annulés à l'aéroport d'Orly et 30% dans les autres aéroports de la métropole, dont Roissy, selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Air France prévoit d'assurer mardi 100% de ses vols long-courriers, 80% des court et moyen-courriers à Paris-Charles de Gaulle, 50% des vols court et moyen-courriers à Paris-Orly.
Ces mouvements dans l'aérien sont prévus pour 24 heures mais attention, MERCREDI un appel à la grève est lancé à Air France, pour prolonger le mouvement de mardi.

Dans les raffineries et sur les routes :
Au total, les douze raffineries de métropole étaient toujours paralysées lundi, et quelque 1.500 stations-service en rupture de stocks, selon l'Union des importateurs indépendants pétroliers (UIP). Le gouvernement a activé une cellule qui s'est réunie deux fois lundi. Environ un quart des stations des grands distributeurs sont à sec (ils représentent 60% de la distribution de carburant en France), mais davantage de stations sont en rupture pour le gas-oil, en particulier les pompes dédiées au poids lourds. La fédération des 3500 stations -services indépendantes évoque une situation "extrêmement préoccupante".
Selon la CFDT-routes, environ 1.500 militants ont mené lundi des "actions tous azimuts" dans "18 régions". Mais la principale fédération de transporteurs routiers, la FNTR, ne croit pas à un mouvement d'ampleur. Les routiers ont organisé lundi de nombreux barrages filtrants ou opérations escargots.