Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Nouvelle victoire de Ryanair sur les aéroports


L’issue du conflit ne faisait guère de doute, et le rapport de force aura donc été respecté : le nouvel aéroport d’Alicante, qui souhaitait contraindre Ryanair à utiliser ses passerelles moyennant finances, fait finalement marche arrière. La plateforme espagnole expérimente depuis peu le mode d’embarquement exigé par la compagnie low-cost.



Nouvelle victoire de Ryanair sur les aéroports
C’est acquis : il semble désormais impossible de s’opposer aux exigences de Ryanair, sous peine de voir la compagnie low-cost plier bagages, et voir ainsi disparaitre le trafic qu’elle garantit dans chaque aéroport. Malgré la résolution affichée en début d’année, Alicante n’a donc pas dérogé à la règle, en se pliant finalement aux velléités de la compagnie low-cost . Le nouvel aéroport d’El Altet s’essaye donc aux procédures d’embarquement à pied, en tentant malgré tout de garantir la sécurité des voyageurs et la fluidité du trafic. Les essais viennent de démarrer, reste à en connaître les conclusions. Mais on voit mal l’aéroport d’Alicante tenir tête à un transporteur qui assure à lui seul un tiers de son trafic.






1.Posté par Garfield le 31/05/2011 12:13
Question : et si un accident devait arriver, comme par exemple un voyageur heurté par un véhicule tarmac, est-ce que cette compagnie low-care serait alors assignée en justice, puisqu'étant à la base de la création du risque ?

J'en doute, hélas...