Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 1 Décembre 2010

Octobre 2010: un mois en demi-teinte pour l'hôtellerie française



"Peut mieux faire", voilà en résumé la conclusion du bilan de l'hôtellerie française dressé par Deloitte pour le mois d'octobre 2010. Malgré les grèves et les manifestations, le marché est en légère progression, particulièrement pour les trois et quatre étoiles. A contrario, l'hôtellerie économique deux étoiles connait un fléchissement de la fréquentation.



Octobre 2010: un mois en demi-teinte pour l'hôtellerie française
Octobre a bien été un mois de reprise et l'hôtellerie française a continué d'enregistrer une croissance de son chiffre d'affaires en matière d'hébergement hôtelier. Quasiment toutes les grandes zones hôtelières françaises s'inscrivent dans cette tendance. Paris connaît un taux de croissance qui frôle les 20 % alors que la Côte d'Azur, plus modestement, reste autour de 5 %. L'hôtellerie deux étoiles connaît quelques difficultés mêmes si le chiffre d'affaires a continué de progresser. Le taux d'occupation est lui en léger retrait.

Le climat social tendu, les grèves et les manifestations du mois d'octobre ont pénalisé le marché hôtelier, explique le cabinet Deloitte. Le phénomène est très sensible pour les établissements qui accueillent une forte proportion de clients individuels venant principalement pour des motifs d'affaires. Cette clientèle, surtout quand elle venait d'un autre pays, a préféré décaler ou même annuler sa venue. Nombreux sont les hôteliers qui en début de mois ont vu s'accumuler les annulations. La période de vacances n'a pas connu le succès attendu et ce en raison des conflits sociaux et de la pénurie de carburant.