Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Oui à l’avortement post natal!




Rassurez-vous, l'idée ne viens pas de moi. Quoique, j'aurais pu l’avoir. Je ne veux pas pour autant mettre cette affirmation barbare sur le seul dos d’un Travel manager qui, voici quelques jours, a eu la bonne idée de me demander s'il existait un Kit de survie pour supporter les cris d'enfants dans un long-courrier. Éternelle question que se posent toutes celles et ceux qui sont habitués à prendre l'avion. Et sauf à avoir un ou deux puissants somnifères à glisser dans un bonbon, il faut prendre son mal en patience.

Malgré l'augmentation des services à bord, le sens de l'accueil des équipages, l'amélioration de la qualité des sièges et la montée en puissance des casques antibruit, il nous faut bien constater que les cris stridents des bébés et des jeunes enfants restent d'une complexité sans fin pour les ingénieurs aéronautiques. On peut aisément corriger l'assiette d'un A330, mais plus difficilement gérer une colère ou un caprice. Pourtant, on se dit que des solutions doivent exister. Il y a quelques semaines, une compagnie japonaise se proposait de réserver des toilettes à sa clientèle féminine. Je sais, ce n’est pas la même chose mais l’idée est partie d’une volonté commerciale de satisfaire une demande de sa clientèle. On imagine avec bonheur qu'une compagnie pourrait à son tour proposer une sorte de compartiment insonorisé dédié aux mères de familles et à leurs enfants. Je vous vois déjà rougir de colère, bondir, taper nerveusement sur la table. Et oui, vous avez raison : même les enfants se doivent de découvrir les joies de l'avion. Ne dit-on pas d'ailleurs que les voyages forment la jeunesse? Inextricable. Enfin, pas tout à fait. Un chercheur japonais pense que l’hypnose, sous une forme adaptée aux enfants, pourrait permettre de traiter la peur et l’angoisse des jeunes passagers. Il le dit lui-même, «La méthode n’est pas sûre». Mais pour prouver le bien fondé de ses recherches, il devrait prochainement s’installer pendant une semaine à l’aéroport de Narita à Tokyo pour une séance gratuite d’hypnose apaisante pour les moins de 5 ans. A mon avis, vu les résultats de l’hypnose chez les bébés je me dis qu’il serait préférable d’endormir les voyageurs.

Marc Dandreau

Mardi 9 Mars 2010


Notez