Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 1 Juin 2012

P.H Gourgeon ne compte pas rembourser la prime de 400 000 €



Selon les premières informations diffusées ce matin par Europe 1, Pierre Henri Gourgeon n'a pas l'intention de reverser les 400 000 € reçus au titre de la clause de non-concurrence signée au moment de son départ. Si la loi lui donne raison, c'est plutôt du côté de la morale que l'ensemble de la classe politique attend un geste de l'ancien patron d'Air France. Le ministre de l'économie répète à qui veut l'entendre que cette indemnité doit être restituée à Air France et que tout doit être mis en oeuvre pour pousser Pierre Henri Gourgeon à la rendre.



P.H Gourgeon ne compte pas rembourser la prime de 400 000 €
De son côté, l'ancien patron d'Air France, blessé par toute cette polémique et les conditions de son départ affirme qu'il n'a pas de commis d'erreur pendant sa gestion d'Air France ni même au moment de son départ. Il affirme qu'il paierait son différend avec Jean Cyril Spinetta qui n'a jamais admis l'arrivée d'Alexandre de Juniac à la tête de la compagnie. Pierre Henri Gourgeon ne veut pas devenir le symbole des rémunérations excessives ou des primes "abusives ». Il précise que son indemnité de départ est globalement inférieure à ce qui se fait traditionnellement dans les grandes entreprises privées. Le montant global des indemnités versées à P.H Gourgeon, hors charges sociales, n'a jamais été totalement communiqué par la compagnie qui s'est toujours refusé à préciser si les primes étaient établies en "net" ou "brut". Selon Europe 1 qui cite un proche "Pierre Henri Gourgeon est un homme qui n’a jamais gagné d’argent dans sa vie, sauf à la fin. L’argent n’est pas une motivation chez lui mais là, il en fait une question d’honneur".



1.Posté par GoAround le 02/06/2012 19:18
C'est beau de la part d'un ex membre du cabinet de P Mauroy et ancien conseiller de Michel Delebarre sous le gouvernement Rocard!!!!!!!!