Le premier quotidien du voyage d'affaires et des déplacements professionnels





Lundi 8 Octobre 2012

Pas d'éthylotest ? Pas d'amende d'ici au 1er mars


"Compte tenu des difficultés d'approvisionnement recensées dans certains régions", le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a reporté au 1er mars 2013 la date à laquelle les automobilistes seront verbalisés pour défaut d'éthylotest dans leur véhicule. La date limite était initialement fixée au 1er novembre 2012.



Pas d'éthylotest ? Pas d'amende d'ici au 1er mars
Véritable casse-tête pour les automobilistes qui tenaient à être en conformité avec la loi, la recherche de l'éthylotest a pris fin avec la décision du Ministère de l'intérieur de repousser au mois de mars l'obligation de détenir le matériel anti-alcoolémie. Selon la Sécurité routière, la décision a été prise pour "permettre à l'ensemble des conducteurs de s'équiper dans de bonnes conditions et à un juste prix". Dans tous les cas, l'amende prévue en cas d'infraction reste fixée à 11 euros. La présence d'un éthylotest est obligatoire depuis le 1er juillet dans tout véhicule terrestre à moteur circulant sur les routes françaises, à l'exception des cyclomoteurs (moins de 50 cm3 et 45 km/h maximum). En fait ce sont plutôt 2 éthylotests qu'il conviendrait d'avoir : l'un pour... se tester, et l'autre pour répondre aux obligations ! Le prix de l'éthylotest chimique varie de 1 à 3 euros, un appareil électronique est à partir de 100 euros.